hey toi ! la deuxième mise à jour a eut lieux
viens vite découvrir, les nouveautés !
eh eh on rend hommage à charlot
viens vite participer à la soirée
Est ce que t'as voté pour tes préférés ?
sinon dépêche toi, on attend tes choix !

The night is our ground [Pv Charlie]
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 47 Ϟ âge : 19
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
The night is our ground [Pv Charlie] ϟ 12.04.17 18:55

Trapped inside a dark maze
I hear your voice that came to wake me
You bring me back to life

With Charlie
Hey girl, a moment which seems like forever. In a instant, you pierce right through me. You come closer to me as you call my name ( EXO -> Call me baybe ) •••Je saute de mon lit en entendant les sirènes de police retentir. J’entends déjà les pneus crisser sur le parking du motel dans lequel j’ai dormi. Je grimace en prenant mon sac à dos le plus rapidement possible. Ils veulent encore essayer de me ramener au foyer mais j’ai l’habitude et je ne vais pas me laisser faire ! J’ouvre la fenêtre après avoir hésité de tenter la fuite par la porte, il faut mieux être prudent et les fenêtres ne doivent pas encore être surveillées. Je saute sur le béton en amortissant le mieux possible ma chute, m’égratignant la paume des mains et mes genoux mais je n’y pense pas, je n’ai même pas mal à force. Me redressant, je mets la capuche de mon sweat-shirt et contourne le bâtiment pour voir les policiers rentrer dans le motel pour m’y chercher. J’ai un léger sourire au coin, c’est presque trop facile…

-Il est là !

Mes yeux se lèvent et je grimace en voyant deux policiers étant resté près de la voiture me pointer du doigt. Eh, ils sont venus à cinquante juste pour me capturer ? Je me mords la lèvre inférieure et alors qu’ils se dirigent tous les deux vers moi, je remets mon sac correctement sur mes épaules et pars en courant. Ils sont rapides et vifs et se mettent directement à ma poursuite, je ne me laisserais pas attraper ! Ils ne sont que deux à me suivre, les autres ne les ont sûrement pas entendus et ça me laisse une chance de m’en sortir. Je tourne à un coin de rue sombre et me plaque contre le mur en attendant qu’ils arrivent. Premier réflexe : prendre son arme, il ne faut surtout pas que je sois blessé gravement. Le premier policier auquel je fais face est un homme, il est fort mais je suis plus rapide. Il arrive à m’asséner plusieurs coups mais je ne me laisse pas abattre. D’un coup de pied dans le ventre, je le fais tomber par terre et un coup de genou sur sa tempe me permet de me débarrasser de lui juste à temps pour que l’autre flic arrive. Les femmes sont plus coriaces et elle arrive à me mettre les menottes mais j’ai toujours mes jambes et c’est grâce à elle que j’arrive finalement à me débarrasser d’elle à son tour. Comme j’entends des bruits de courses assez lointains, je devine que les autres flics ont compris que je m’étais échappé. J’attrape les clés de mes menottes en me penchant en arrière et me libère de ces chaînes de fer avant de m’enfuir à nouveau en courant.

J’essuie ma lèvre saignante, ah, j’étais propre pour une fois, il faut toujours qu’ils gâchent tout ! Tant pis, je hausse les épaules en pensant qu’elle m’a déjà vu dans des pires états et que de toute manière, ce ne sont que quelques coups au visage. Je grimace en sentant aussi le coup que j’ai reçu dans les côtes, ils sont vraiment pas tendres, j’ai presque l’impression qu’ils prennent du plaisir à faire du mal aux gens comme moi, dont tout le monde s’en fout. Je passe une main dans mes cheveux bruns toujours un peu clairs malgré mes racines noires réapparaissant et soupire alors que ma mèche trop longue retombe devant mes yeux. Le soir tombe déjà mais les magasins sont toujours ouverts, comme je l’avais prévu avant d’aller au motel pour me laver et me reposer. Je rentre dans un nouveau magasin et remarque avec un sourire amusé qu’il y a beaucoup de monde.

C’est trop simple ou alors je suis devenu vraiment trop fort mais je ressors avec un pantalon noir troué aux genoux, un t-shirt blanc avec quelques écritures sympas dessus et une large veste de la même couleur que le pantalon. Je n’ai pas volé de nouvelles chaussures, considérant que les miennes sont toujours dans un plus ou moins bon état. Je vais me changer dans une ruelle sombre et surtout vide et en ressort en me dirigeant vers le quartier chinois. C’est là qu’elle habite, j’espère qu’elle sera chez elle sinon, c’est pas très drôle mais je suppose qu’elle sera là. En tout cas, il n’y aura personne d’autre, je sais que son père n’est pas là. Je lui enverrais bien un message mais j’ai pas de téléphone donc y a pas moyen, ce sera une surprise ! J’arrive après une bonne heure de marche devant son appartement et entre dans le bâtiment avant de grimper les étages les mains dans mes poches. J’abaisse la poignée sans frapper mais l’appartement est fermé à clé, elle n’est donc pas là. Je soupire et sors une épingle pour rapidement entrer « par effraction » chez elle. Tout est plongé dans le noir et je n’allume pas, me contentant de m’asseoir dans le divan et de commencer à l’attendre en me retenant bien d’essayer de voler quelque chose. Je sors une sucette volée sur le chemin et la mets dans ma bouche. Bon, elle a intérêt à se grouiller, j’ai pas toute la nuit moi !
© 2981 12289 0

- - -


Angelic devil

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi

A paris depuis : 28/03/2017 Conversations : 49 Ϟ âge : 22
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi
Re: The night is our ground [Pv Charlie] ϟ 28.04.17 22:14


The night is our ground
Accoudée au mur, une cigarette à la main, j’ai le droit à une pause avant les heures pleines de la journée. Je profite de ce que je sais être ma dernière dose de nicotine avant quelques heures. Alors que je jette le mégot encore incandescent au sol et le broyé d’un coup de pied habitué,j’aperçois  déjà les premiers clients qui s’engouffrent dans mon lieu de travail. Je pousse la porte et après avoir adressé un sourire à mon père, je me range derrière le comptoir, prête à admirer les tranches de vie qui allaient s’offrir à moi. Sous  mes yeux, des ouvriers éreintés, des enfants amusés, des couples affamés me prêtent à voir un peu de leur vie. Au bout d’une demi-heure un brouhaha m’indique déjà que la salle est bien remplie. Mon père était bien tombé lors de l’achat car dix mois plus tard une usine avait ouvert son chantier apportant d’abord à chaque déjeuner une bonne poignée d’ouvriers du personnel chargé de la construction et suivit à la fin du chantier par les nouveaux ouvriers de l’usine. Le business n’était néanmoins pas très fructueux, les prix étaient bas et les périodes creuses se faisaient sentir et à cela s’ajoutent les dettes accumulées par les achats immobiliers de mon père. Nous vivions à notre faim et je pense que même s’il avait la possibilité de lâcher cette vie, mon père resterait. Nous nous étions inscrit dans le goudron de ce quartier, nous ferions partie du paysage. Je partage une discussion banale à propos des problèmes de l’usine avec l’un de mes habitué et ami. En même temps, je sers les derniers cafés digestifs. Consciente que j’allais enfin pouvoir rentrer. J’entends encore quelque « bonne journée », « merci » et aussi rapidement qu’elle s’est remplie, la salle est de nouveau vide. J’entreprends de remettre de l’ordre dans le café et après un dernier quart d’heure de travail, j’abandonne mon père aux rares clients de l’après-midi. Je précipite chez moi, le coeur pressé de répéter. Je reste perplexe devant la porte entre-ouverte presque certaine de l’avoir bien refermée dans la matinée. J’entre doucement dans l’appartement, un peu sur mes gardes. Mais quand le filet de lumière de la porte encore ouverte passe sur le canapé, mes muscles se détendent. J’étais heureuse de revoir cette chevelure blonde de nouveau. Je me précipite sur lui et l'enlace de mes bars avant de lui assener une petite tape sur la tête.

"Si tu pouvais arrêter de rentrer par effraction chez moi, je serais d'autant plus heureuse de te voir."

Fiche (c) Espe



Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 47 Ϟ âge : 19
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: The night is our ground [Pv Charlie] ϟ 29.04.17 16:30

Trapped inside a dark maze
I hear your voice that came to wake me
You bring me back to life

With Charlie
Hey girl, a moment which seems like forever. In a instant, you pierce right through me. You come closer to me as you call my name ( EXO -> Call me baybe ) •••Le temps passe lentement et je suis presque déjà sur le point de m’assoupir. Il faut dire que je n’ai pas l’habitude d’être assis sur un truc aussi confortable. Je mâchouille la sucette fondant dans ma bouche et m’installe déjà plus confortablement pour l’attendre. Qu’est-ce qu’elle est lente quand même ! Je ne sais pas ce qu’elle fout, si elle travaille encore ou pas mais j’espère qu’elle va bientôt se ramener pour une fois que je prends le temps de venir jusqu’ici ! J’ouvre les yeux immédiatement alors que j’entends la porte s’ouvrir lentement et avec beaucoup de précaution. Je suis habitué à faire attention à ce genre de bruits et je devine déjà qui s’apprête à rentrer, bien sur ses gardes. Un sourire en coin se dessine sur mes lèvres alors qu’elle pose enfin son regard sur le canapé et qu’elle semble se détendre. Elle se précipite vers moi et j’ai à peine le temps de me redresser qu’elle me prend dans ses bras. Bon, les câlins, je suis pas fan mais je la laisse faire pour pas la vexer, surtout que ça fait longtemps qu’on ne s’est plus vu ! Je grimace alors qu’elle m’assène une petite frappe sur la tête et m’apprête déjà à rouspéter.

-Eh quoi ? Tu aurais préféré que je reste assis devant ta porte à t’attendre ? Pfff en plus ça fait des plombes que je t’attends !

Je frotte mon crâne avec une petite moue boudeuse sur le visage. Je finis par secouer la tête et me lever pour lui faire face. Je passe une main dans mes cheveux blonds pour remettre ma mèche en place et penche un peu la tête.

-Bon, on bouge ? J’ai déjà assez profité de ton canapé !

Je ne lui laisse pas le temps de répondre, pouvant à peine observer ses traits et ses cheveux bleus dans la pénombre de son appart’. J’attrape sa main en faisant tout de même attention à pas être trop violent avec elle et la tire vers la porte par laquelle elle vient à peine d’entrer. Je m’arrête quand même à la sortie et lui lance un regard par-dessus mon épaule.

-T’avais rien prévu au moins ce soir ?
© 2981 12289 0

- - -


Angelic devil

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi

A paris depuis : 28/03/2017 Conversations : 49 Ϟ âge : 22
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi
Re: The night is our ground [Pv Charlie] ϟ 08.06.17 18:02


The night is our ground


Voir Angel chez moi est rare et je ne suis pas surprise qu’il ne se soit pas annoncé. Il ne le fait jamais. Et bien que je sois heureuse de le revoir, cette tendance qu’il a de rentrer par effraction commençait à m’irriter et je lui fais remarquer quasiment instantanément :

-Eh quoi ? Tu aurais préféré que je reste assis devant ta porte à t’attendre ? Pfff en plus ça fait des plombes que je t’attends !

Je souris amusée, devant sa mine, je ne peux vraiment pas lui en vouloir longtemps, mais je compte bien lui faire comprendre qu’il serait mieux qu’il abandonne cette habitude. Son expression ressemblait à celle d’un enfant lassé, je m’adresse donc à lui avec un brin d’amusement dans la voix :

-Ouais, c’est comme ça qu’on fait en général, ça permet de conserver un brin d’intimité chez soi. Malgré ce que l’on pourrait croire, le temps est aussi long sur mon paillasson que sur mon canapé. Et puis tu sais très bien où je bosse, t’aurais pu venir me chercher au lieu de te plaindre.

J’ai à peine fini ma phrase qu’il me propose déjà de partir. Je me retrouvesemportée par sa main. Il n’attend pas une seule seconde ma réponse. Bien que je suis motivée à sortir avec lui, je compte bien lui faire part de mes sentiments. Je sais qu’il n’aime pas que je lui fasse ce genre de réflexions mais son air exaspéré a toujours tendance à me faire sourire.

« -T’avais rien prévu au moins ce soir ?
–Oh tu t’en préoccupes maintenant, je souffle en essayant de contenir un rire. Peut-être que j’ai rendez-vous avec quarante personnes dans 5 minutes. Et imagine si j’ai un concert ce soir. Tu serais obligé de m’accompagner sur scène. Bon je vais arrêter, je suis complètement disponible pour toi ce soir.

Fiche (c) Espe



Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 47 Ϟ âge : 19
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: The night is our ground [Pv Charlie] ϟ 09.06.17 20:24

Trapped inside a dark maze
I hear your voice that came to wake me
You bring me back to life

With Charlie
Hey girl, a moment which seems like forever. In a instant, you pierce right through me. You come closer to me as you call my name ( EXO -> Call me baybe ) •••Elle sourit et je comprends pas trop pourquoi vu que je partage pas du tout le même point de vue qu’elle sur la question. Je hausse les épaules comme elle continue de justifier le fait qu’il faut que j’arrête d’entrer comme ça chez elle par effraction. Je balance la tête de gauche à droite en levant les yeux au ciel et passe une main dans mes cheveux avant gonfler légèrement mes joues.

-Quand on a pas de chez soi, on sait pas ce que c’est « l’intimité » puis j’en ai marre de tout le temps m’asseoir sur le paillasson ! Tu pourrais avoir un peu pitié et me laisser profiter d’un divan quand je peux !

J’éclate de rire comme je m’écoute parler, sachant que ce que je déteste par-dessus tout qu’on ait pitié de moi ! Je me lève et m’étire alors et fait craquer ma nuque avant de lancer un petit commentaire sur sa dernière phrase.

-J’avais pas envie d’aller là où tu travailles, c’est tout ! J’ai pu me reposer comme ça !

J’annonce alors qu’on doit bouger, enfin, je le dis sous forme de question mais c’est plus une exclamation qu’autre chose. Je suppose que quand je m’arrête quand même pour lui demander si elle a un truc de prévu, elle va venir m’embêter avec ses remarques… Qu’est-ce que je disais ! Je pince les lèvres en l’écoutant me baratiner des excuses pour ne pas venir avec moi et mon visage se décompose au fil de ce qu’elle me raconte comme je la crois. Je me frappe le front quand elle finit son blabla en m’annonçant qu’elle est complètement disponible et je soupire en levant les yeux au ciel bien qu’un petit sourire se dessine sur mes lèvres.

-Pfff pas besoin de faire tout ça pour me dire qu’à la fin, t’es libre ! Bon on y va alors.

Je la tire hors de l’appartement et descend les escaliers avec elle avant de déboucher dehors et d’inspirer un grand coup dans la pénombre du soir qui arrive. Je regarde autour de moi et me tourne avec un large sourire aux lèvres.

-On s’fait une petite balade nocturne ? Je peux aller nous chercher de quoi manger et on pourrait faire une p’tit tour dans Paris !

Qui dit tour dit évidemment quelques bêtises par-ci par-là mais c’est un peu notre truc avec Charlie et on va bien s’amuser ce soir !

© 2981 12289 0

- - -


Angelic devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Shadow Night
» Fight Night Round 4
» Armée du chaos, Night Lord
» Le Golem dans Night slashers ?
» Castlevania: Symphony of the Night [Psone-Saturn-XLA]

The night is our ground [Pv Charlie]
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
I DARE YOU ::  :: Paris Sud :: triangle de choisy