hey toi ! la deuxième mise à jour a eut lieux
viens vite découvrir, les nouveautés !
eh eh on rend hommage à charlot
viens vite participer à la soirée
Est ce que t'as voté pour tes préférés ?
sinon dépêche toi, on attend tes choix !

Who or why, what's one is one - Abby
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 06/05/2017 Conversations : 116 Ϟ âge : 31
Ϟ ma team a gagné : 365
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Who or why, what's one is one - Abby ϟ 19.05.17 19:25


True beauty lies on the blue horizon

WHO OR WHY, WHAT'S ONE IS ONE - ABBY  


En sortant de la douche, j'enfile un jean et une simple chemise noire. Je jette un œil à ma montre. Vingt et une heure. Il faut que j'y aille si je ne veux pas être en retard. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit mais en sortant du boulot, j'avais proposé à Abby de m'accompagner boire un verre le soir même. Cela faisait plusieurs semaines déjà que la jeune femme et moi avions convenu qu'elle soit stagiaire dans mon cabinet. C'était la première fois que je faisais quelque chose de semblable, j'étais un ours et moins je voyais de monde, mieux je me portais. Mais quelque chose chez Abby m'avait plus, sa détermination peut-être, alors j'avais décidé de lui laisser cette chance. Depuis les choses se passaient étrangement bien entre nous et je n'en avais pas l'habitude. Je lui faisais une totale confiance pour ce qui était du travail, elle avait su me prouver son sérieux et son efficacité, et je n'hésitais pas à lui laisser des responsabilité. A côté de cela, elle se montrait être une jeune femme particulièrement sensée, et sa compagnie était plutôt agréable. Je me surprenais à traîner quelques minutes supplémentaires aux bureaux pour discuter avec elle, l'inviter à manger un sandwich avec moi le midi... et ce soir, ce soir j'avais eu envie d'aller discuter avec elle autour d'un verre. Elle avait acceptée à ma grande surprise.

Il était donc l'heure d'y aller. J'avais récupéré les clés de ma voiture et je m'étais mit en route. En chemin, je laissai un instant les rythmes endiablés de Jango Reinhardt m'emporter. Je tapais sur mon volant au rythme de la musique. Je fini par trouver une place pas trop loin du bar. Je m'y gare et me dirige vers le bar en fermant ma voiture derrière moi. Je pousse les portes et pénètre dans la pièce à l'éclairage sombre. Il n'y a pas encore beaucoup de monde. Je scrute les lieux du regard essayant de voir si la jeune femme n'est pas quelque part. Je ne vois personne. Je me dirige donc jusqu'au comptoir et je commande un whisky au serveur. Il me sert aussitôt. Je reste là, me disant qu'Abby me repérerait mieux ici qu'à une table. J'attrape alors le verre et le porte à mes lèvres. Les premières gorgées de la boisson ambrée laisse une douce sensation de chaleur de mon œsophage. Je réalise alors que je ressens une curieuse sensation au creux de l'estomac que je peine à identifier... nervosité? Impatiente? Aussitôt je me garde bien d'ignorer cette manifestation physique de mon état mental.

Distraitement je fais tourner le bracelet de ma montre sur mon poignet. Un bruit attire alors mon attention. Je me retourne et aperçoit alors Abby qui vient de passer la porte. Un sourire se forme sur mes lèvres, je la regarde entrer et se diriger vers moi, je lui adresse un signe de la main, histoire qu'elle me remarque, si ce n'est déjà fait. " Hey! " L'espace d'un instant je me permet d'observer sa gracieuse silhouette.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 118 Ϟ âge : 24
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 24.05.17 22:45

Who or why, what's one is one Je ne comprends pas pourquoi je me sens si nerveuse alors que je sors de mon bain chaud, je m’enroule dans une serviette et tente de me calmer un peu. C’est sûrement à cause de la chaleur brûlante du bain dont je sors, oui, c’est sûrement ça ! Après tout, ce n’est qu’un verre, je ne vais que prendre un verre avec un charmant… Euh un homme ! Il faut dire que ce n’est pas n’importe qui, enfin pas à mes yeux ! Je considère que j’ai énormément de chances de pouvoir être sa stagiaire pour quelques semaines, ce genre d’opportunités ne m’étaient jamais arrivées auparavant ! Il faut dire que comme je n’ai pas encore commencé mes études en psychologie, je n’ai aucune raison d’avoir déjà des stages mais lui, a accepté. J’enfile une robe noire assez classe mais décontractée en même temps, je fais attention à ma tenue sans vraiment savoir pourquoi. Je me maquille aussi, un peu plus que d’habitude, mettant aussi une touche de rouge à lèvres pour faire ressortir la couleur de mes lèvres. Je coiffe mes longs cheveux noirs en les lissant avec beaucoup de soin pour qu’ils soient tout lisses, soyeux et doux. Je me regarde dans le miroir et me demande si je suis jolie… Un petit sourire amusé se dessine sur mes lèvres et je secoue la tête, je n’ai pas besoin de me poser ce genre de question pour un simple rendez-vous dans un bar ! Je quitte la salle de bains pour aller enfiler mes chaussures, je ne dois pas trop tarder si je veux être à l’heure !

Je me rends jusqu’au bar à pied, ce n’est pas trop loin donc j’aurais le temps d’y arriver sans être en retard. Sortant de mon appartement et ensuite de l’immeuble, j’enfile une longue veste rouge et noire par-dessus ma robe pour ne pas avoir trop froid pendant ma marche. Je mets mes écouteurs pour écouter une de mes playlists les plus calmes, appréciant les voix douces de chanteurs et chanteuses pas assez connu(e)s à mon goût. Le trajet passe vite et je sens mon cœur accélérer de plus en plus vite, comme si je stressais de plus en plus et cette pensée m’est assez étrange. Raphaël Da Costa est un homme assez étrange, il paraît plutôt associable au début mais rapidement, il a eu plus de facilités à parler avec moi pendant les pauses que nous avons à son travail. J’apprécie sa compagnie parce qu’il est quelqu’un de particulièrement intelligent et très intéressant. J’ai été un peu surprise par sa proposition d’aller boire un verre ensemble mais je n’avais pas hésité avant de dire oui. Ah, j’arrive enfin au bar ! Je retire mes écouteurs pour les ranger dans la poche de ma veste, remonte la lanière de mon sac à main sur mon épaule et entre dans le bar. Mes yeux tombent directement sur lui et je souris comme il me fait un léger signe de main. Je m’approche alors du comptoir et en même temps, du jeune homme, mon sourire s’élargissant un peu plus comme j’arrive à sa hauteur.

-Coucou ! Ça va ?

Je l’observe quelques secondes, observant sa tenue simple mais tout de même habillée. Je remarque qu’il a un verre de whiskey devant lui, je ne sais pas vraiment ce que je vais boire, si je me laisserais plus tenter par de l’alcool ou si je resterais dans les softs. Je choisis de ne pas encore y réfléchir pour d’abord me concentrer sur l’homme avec qui j’ai rendez-vous.

-J’espère que je ne t’ai pas fait attendre trop longtemps !

© 2981 12289 0

- - -


그럼 언제든 눈을 감고 가장 먼 곳으                                      
로 가요

   
crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 06/05/2017 Conversations : 116 Ϟ âge : 31
Ϟ ma team a gagné : 365
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 26.05.17 16:26


True beauty lies on the blue horizon

WHO OR WHY, WHAT'S ONE IS ONE - ABBY  


Alors que Abby se rapproche, je constate qu'elle est très élégante. Je peine à retenir un sourire. La robe noire qu'elle porte lui va à merveille, je la trouve très gracieuse. Elle se pointe alors devant moi et me demande comment je vais. Je déteste cette question, mais je me résous à me vêtir de mon plus factice sourire et lui répondre avec un entrain douteux. " Encore mieux que tout à l'heure.  " Je lui adresse un clin d’œil amusé. A partir du moment où j'avais quitté le bureau, les choses étaient généralement beaucoup moins prise de tête avec moi. Je passais de l'homme sérieux et empathique à quelqu'un de sans limites, qui ne pensait qu'à s'amuser... S'amuser pour oublier. Donc on pouvait effectivement dire que j'allais bien... C'était très habillement masquer la vérité, mais qui avait vraiment besoin de le savoir de toute façon, et que pouvait-on y faire? " Non, je suis arrivé il y a quelques minutes!" Pour ne pas dire quelques secondes.  

J'adresse un geste de la main au barman qui venait de s'éloigner pour qu'il revienne prendre la commande de mon invitée. " Qu'est-ce que tu bois? c'est moi qui offre. " ça me faisait sincèrement plaisir d'offrir un verre à Abby, c'était une façon de la remercier du bon travail qu'elle faisait avec moi, mais aussi ma manière de lui dire que j’appréciais le simple temps passer en sa compagnie. Le serveur se retourne pour la servir. Je dépose quelques pièces sur le bar.

N'ayant pas envie de passer toute la soirée devant ce comptoir, je propose alors " On va s'asseoir? " D'un signe de la tête je lui indique une banquette libre un peu plus loin, avec une table au milieu, cela fait un coin un peu isolé, mais tout de même assez dans l'action pour profiter de la musique et des allés et venus des gens. Nous serions tranquilles là-bas.  J'attrape alors mon verre et invite Abby à passer devant, je lui emboîte le pas et nous allons nous installer un peu plus loin. Je me glisse entre la table et la banquette et je m'assied en soupirant d'aise. Mes yeux se pose sur la jeune femme. Ses cheveux noirs de jais ma fascine et son sourire est communicatif. Mon regard se plante alors dans le sien. Quelques secondes s'écoulent, à peine, avant que légèrement mal à l'aise je retourne contempler ce bar que je connaissais pourtant comme ma poche. Depuis quand avais-je des problèmes avec les contacts visuels? Je préfère ne pas m'attarder d'avantage sur la question et pour détendre l'atmosphère, je lance donc " Je propose qu'on porte un toast! " Et je lève mon verre mon venir l'entrechoquer avec celui d'Abby, sans vraiment savoir à quelle occasion nous allions trinquer.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 118 Ϟ âge : 24
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 28.05.17 15:03

Who or why, what's one is one Il me sourit à mon arrivée alors que je le salue en lui demandant s’il va bien, ce sourire me semble un peu forcé et je m’inquiète directement d’avoir une telle pensée. S’ennuierait-il déjà de ma présence ? Regrette-il de m’avoir invitée à boire ce verre ? Alors, il tenterait de me cacher ses sentiments par un faux sourire ? Ah, tu te fais bien trop d’idées Abby, ce n’est qu’un simple sourire ! Il faut dire que ma façon de l’aborder n’est pas des plus géniales… Oulà, il faut que je me reprenne pour ne pas perdre le contrôle, ce n’est qu’un verre, je ne dois pas paniquer comme cela ! Je me rassure alors et détend petit à petit mon esprit pour me reconcentrer sur l’homme en face de moi. Il me fait un clin d’œil accompagné d’une réponse très enjouée. Je souris un peu plus alors que mes joues chauffent un peu suite à son clin d’œil, il m’en faut peu pour me déstabiliser ! Je remarque alors qu’il semble plus détendu, différent du Raphaël que j’ai quitté après ma journée de stage. Le cadre du travail a disparu ici et je comprends qu’il n’est pas toujours un homme sérieux et focalisé sur son boulot. Je lui demande alors si cela fait longtemps qu’il m’attend et je suis rassurée d’apprendre qu’il n’est là que depuis quelques minutes.

Je souris un peu plus comme il appelle le barman d’un signe de main pour qu’il s’approche. Comme il le fait, Raphaël m’invite à prendre commande à mon tour et je rougis une nouvelle fois alors qu’il m’apprend que c’est lui qui offre. Je passe une main gênée dans mes longs cheveux noirs et pince légèrement mes lèvres dans un signe de réflexion.

-Je vais prendre un verre de vodka s’il-vous-plaît !

Je m’adresse au barman qui hoche alors la tête avant de commencer à préparer mon verre. Je me tourne ensuite vers le charmant homme qui me propose de payer ma boisson.

-Ah, tu n’es pas obligé de payer pour moi !

Je n’ai pas vraiment le choix de protester puisqu’il pose rapidement quelques pièces sur le bar. Je me mordille la lèvre inférieure et le remercie timidement, le trouvant gentil de bien vouloir payer mon verre. Il me propose ensuite d’aller nous asseoir et je pense que c’est une bonne idée, jetant un rapide coup d’œil à la table qu’il me propose. L’endroit me semble tranquille et donc parfait pour que l’on puisse boire un verre en étant au calme mais pas non plus trop isolé au fond du bar. Mes doigts fins enroulent alors mon verre froid que le barman vient de m’apporter et je me dirige vers la table vide qui semble nous attendre. Je m’assieds doucement sur la banquette et l’observe comme il fait de même en s’installant à mes côtés. Il m’observe et je ne peux m’empêcher de le regarder à mon tour jusqu’à ce que nos regards se croisent et ne se quittent plus pendant plusieurs secondes. Il finit par détourner le sien et mon cœur se pince tandis que je me sens légèrement mal à l’aise, ne sachant pas trop pourquoi. Je baisse les yeux sur mon verre et lui observe le comptoir près duquel nous étions il y a un instant. Je n’ai pas le temps de trop me renfermer qu’il reprend la parole pour me proposer un toast. Un sourire amusé écarte mes lèvres et je lève mon verre pour qu’il s’entrechoque avec le sien.

-A toi ! Grâce à qui je peux faire un stage !

Je sais que c’est étrange de porter un toast en son honneur mais il est très important à mes yeux ! Sans lui, je n’aurais jamais pu entrer dans un cabinet de psychologie pendant plusieurs semaines et je pense ne jamais le remercier assez pour cela. Nous buvons chacun quelques gorgées de nos boissons alcoolisées et je sens la vodka brûler ma gorge dans une chaleur apaisante qui emplit rapidement mon cerveau. Je dépose mon verre sur la petite table devant nous en me rendant compte qu’il fait assez chaud dans ce bar et que je porte toujours ma veste. Je retire alors celle-ci et la plie pour la déposer à côté de moi, profitant d’un petit courant d’air venant de l’extérieur quand la porte du bar s’ouvre pour laisser entrer d’autres clients.

-C’est un endroit très agréable ! Tu y viens souvent ?

Personnellement, je ne le connaissais pas avant aujourd’hui mais j’ai l’impression qu’il est familier à Raphaël.

© 2981 12289 0

- - -


그럼 언제든 눈을 감고 가장 먼 곳으                                      
로 가요

   
crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 06/05/2017 Conversations : 116 Ϟ âge : 31
Ϟ ma team a gagné : 365
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 28.05.17 23:25


True beauty lies on the blue horizon

WHO OR WHY, WHAT'S ONE IS ONE - ABBY  


Lorsque Abby commande son verre de Vodka au barman, j'ouvre de grand yeux et lui adresse un sourire amusé, ainsi donc ma sérieuse petite stagiaire se permettait une vodka. Se n'était pas pour me déplaire, mais c'était un côté de sa personnalité que je ne connaissais pas. Elle semble alors embarrassée quand je lui annonce que c'est moi qui paye et ses joues se teintent d'une légère couleur pourpre. Ne voulant pas la mettre mal à l'aise, quand elle m'annonce que je ne suis pas obligé de payer, je lui répond avec humour. " Non effectivement, je ne suis pas obligé!  " et je laisse un petit temps mort avant de lui adresser un clin d’œil.  " ça me fait plaisir " Offrir un verre à qui que se soit était quelque chose de tout naturel pour moi. Quand on est fermé comme moi et qu'on a du mal à communiquer,  on trouve d'autres manières pour exprimer aux gens qu'on les apprécient.   

Nous allons nous installer à la table un peu plus loin. Ici la lumière y est un peu plus tamisée et l'ambiance plus tranquille. Lorsque nos regards se croisent je ressens qu'une étrange tension est palpable dans la pièce, histoire de détendre l'atmosphère je propose donc qu'on porte un toast. Nos verres s'entrechoquent et la réponse d'Abby me prend de cours un instant. Je laisse échapper un rire, étrangement touché par cette remarque qui ne se voulait pourtant pas si élogieuse " J'en demandai pas tant! " Mes yeux retrouvent alors les siens et je hoche la tête, les lèvres pincées en un sourire, je lui exprime ma gratitude. " Dans ce cas, à toi qui es une stagiaire très appliquée. " Jamais je n'avais osé prendre de stagiaire avant cela, craignant trop d'embarras, mais cette expérience avec la jeune femme s’avérait des plus positives. L'idée de prendre une autre stagiaire par la suite ne m’emballait pourtant étrangement pas.

Je porte mon verre à mes lèvres et en avale une longue gorgée, savourant l'espace d'un instant la sensation brûlante et délicieuse de la liqueur ambrée. Instantanément, je ressens un bref soulagement, un picotement, je me détend un peu. Cette sensation provoquait en moi en sentiment paradoxal, mélange de soulagement et de frustration.. Problème d’alcoolique me direz vous! Abby pose alors la question plutôt de circonstance avec le fil de mes pensées. Je bois une nouvelle fois avant de répondre en haussant les épaules. " Peut-être un peu trop... " Effectivement, j'étais plutôt un habitué des lieux, le temps que j'y passais, je ne le comptais plus, mais il n'était pas rare que j'y vienne au moins une fois par semaine, inutile de le cacher.  " J'ai souvent besoins de me changer les idées après le travail. " c'était une demi vérité, j’omettais bien de préciser que je venais me m'enivrer régulièrement, dans un bar ou l'autre, ou même chez moi, pour oublier ma vie en général, se n'était pas qu'une question de boulot, mais ça, pour me le faire cracher... J'étais bien conscient de se que je faisais, mais en parler était égal à l'accepter, et ça, c'était une autre paire de manches. Mais mes proches savaient bien que j'avais une addiction à la boisson, ça, je ne leur cachait pas, alors sans trop réfléchir à qui je parlais, j'ajoute " Autant être honnête, j'ai un petit problème avec l'alcool. " en parlant je réalise ce que je dis et me plaque une main sur le front en soupirant.

Voilà, c'était dit, qu'est-ce qui me prenait, qu'allais-je lui raconter? Elle s'en fichait peut-être bien. Ou pire, si elle allait le raconter à quelqu'un? Un client, ou qui que se soit... C'était mon travail qui était en jeu. Pourquoi j'éprouvais le besoin de faire cette confession? J'étais en train de déballer mes problèmes à ma stagiaire, tout de même.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 118 Ϟ âge : 24
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 04.06.17 17:16

Who or why, what's one is one Comme nous nous installons à la petite table, il propose que nous portions un toast et je ne refuse évidemment pas. J’hésite une fraction de secondes en me demandant si ça ne le gênerait pas mais finis par me décider et porter un toast en son honneur, pour le remercier de tout ce qu’il m’a permis de découvrir sur le métier dont je rêve depuis toujours. Nos yeux se croisent et il me rend le toast ce qui me fait légèrement rougir. Je n’ai pourtant pas l’impression d’être une stagiaire exceptionnelle et c’est sûrement parce que je n’ai pas encore commencé mes études et que je n’ai pas beaucoup de connaissances dans le domaine. Mais à ses côtés, je me suis vraiment impliquée et j’ai fait de mon mieux pour ne pas être un fardeau et le déranger plus que l’aider.
Nous buvons tous les deux quelques gorgées de nos boissons et j’en ressens rapidement les conséquences dans mon esprit et mon corps mais j’essaye de contrôler la situation. Je ne suis pas une grande buveuse mais lorsque je vais boire un verre avec mes amis (ou mon patron de stage), je pense que je peux me permettre un petit verre sans trop de problèmes. Je le questionne alors sur la fréquence de ses venues à ce bar puisque moi, je n’y suis jamais venue. Je ne connais qu’un seul bar au final mais j’apprécie beaucoup celui-ci et c’est là que je rejoins mes amis lorsque nous allons boire un verre de temps en temps ! Je regarde autour de moi, aimant l’ambiance dégagée par la musique, le décor et peut-être un peu l’alcool, je me fais la remarque qu’il faut que je retienne l’adresse pour changer un peu mes habitudes. Je reporte mon regard vers Raphaël qui boit une nouvelle gorgée de sa boisson avant de me répondre. Mes sourcils se haussent à sa réponse, je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’il y vienne trop et je me demande tout de suite s’il a des problèmes liés à alcool mais n’ose pas vraiment poser la question. Je pince les lèvres en comprenant qu’avec un boulot comme psychologue, il est utile d’avoir un endroit où l’on peut se détendre mais peut-être pas avec de l’alcool… Mais je m’avance trop vite, aller à un bar ne veut pas spécialement dire boire encore et encore et ce n’est pas avec un petit verre après le travail que l’on devient un alcoolique ! Il me dit alors soudainement qu’il a des problèmes avec l’alcool, se confessant directement avec un regard qui me montre qu’il ne s’attendait pas non plus à me dire cela d’un coup. Sa main vient se poser sur son front et il soupire alors que je reste quelques secondes silencieuse. J’essaye alors directement de me mettre à sa place et d’imaginer qu’il a des problèmes dans sa vie personnelle et dans son boulot qui font qu’il a besoin de s’échapper, sa sortie à ses yeux serait alors l’alcool. Je ne fais que des suppositions mais je pense que c’est le cas le plus souvent vu. Il doit à présent se demander pourquoi est-ce qu’il m’a avoué cela, ce problème probablement gênant, à la simple stagiaire que je suis et ne veut sûrement pas besoin que quelqu’un vienne lui faire la morale ou des reproches alors qu’il sait lui-même que ce n’est pas bien. Réfléchis, Abby, trouve quelque chose à dire ! Je pose ma main sur son épaule d’un geste réconfortant et souris doucement à Raphaël.

-Ne t’inquiète pas, je ne l’ébruiterais pas. Je sais que ça doit être difficile pour toi et si jamais tu as besoin de quelqu’un à qui en parler, tu sais que je suis là !

Bon, c’est sûrement un peu bateau mais à mes yeux, aucun des mots que je viens de dire ne sont sans sens. Je pense sincèrement que s’il a besoin d’une quelconque aide, je suis là, s’il a le moindre problème, je serais là ! Je le considère comme très important à mes yeux comme toutes les personnes de mon entourage alors je trouve cela naturel de lui dire que je comprends et que je le soutiens s’il en a besoin ! Je bois une gorgée de mon verre et me demande alors si je dois l’empêcher de boire pendant la soirée ou si je ne peux quand même pas me le permettre. Je ne continue pas la conversation pour le laisser choisir s’il veut en parler davantage ou changer de sujet.


© 2981 12289 0

- - -


그럼 언제든 눈을 감고 가장 먼 곳으                                      
로 가요

   
crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 06/05/2017 Conversations : 116 Ϟ âge : 31
Ϟ ma team a gagné : 365
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 07.06.17 18:31


True beauty lies on the blue horizon

WHO OR WHY, WHAT'S ONE IS ONE - ABBY  


 Agacé de m'être ouvert à quelqu'un sans vraiment m'en rendre compte, je réalise que j'ai peut-être mit Abby dans l'embarras, que peut-on répondre à quelque chose de tel? La main posée sur l'épaule me prend de cours. Je me fige un instant en écoutant ce qu'elle me dit. Les secondes qui suivent semblent interminable, j'ai du mal à trouver mes mots. Je finis finalement par lever les yeux vers elle. Quand je croise son regard, je parviens à retrouver mon sang-froid. Son sourire sincère à quelque chose de rassurant. Sur l'instant je ne doute d'aucun de ses mots.  " Oh je ne m'inquiète pas trop pour ça. Je te fais confiance pour garder cette information pour toi.  " Je lui adresse un clin d'oeil amusé. Je lui faisais confiance, j'avais vu le sérieux et le professionnalisme dont elle était capable, alors à moins de franchement m'en vouloir j'avais du mal à concevoir qu'elle aille balancer ça à n'importe qui. " Ce qui m'embête serait plutôt que tu ne prennes plus au sérieux à cause de ça... Je suis quand même ton maitre de stage... C'est pas très glorieux.  " Je me noie dans mon verre, histoire de dissiper légèrement le malaise. La première raison pour la quelle je n'aimais pas partager cette information avec la plus part des gens était qu'automatiquement, leur regard changeait sur moi. On se faisait toute une image du psychologue à la vie aisé, patron de boite de nuit, mais combien peuvent s'imaginer que je ne suis qu'un pauvre homme perdu incapable de s'ouvrir à qui que se soit. J'avais prit habitude de me réfugier dans l'alcool depuis bien des années déjà, certes j'avais l'impression d'avoir un certain contrôle la dessus, mais ce n'était qu'une impression, j'en étais conscient. Et c'était sûrement ça le plus dur, être tourmenté est une chose, mais en être pleinement conscient et en mesurer chaque détail avec attention, introspection, sans pouvoir y faire quoi que se soit, là se trouve la véritable difficulté.

J’appréciais la gentillesse, la sincérité et la délicatesse de la jeune femme qui ne semblait pourtant pas si déstabilisé par cette nouvelle.  Quand nos regards se croisent une nouvelle fois, je ne ressens point de jugement, le regard qu'elle porte sur moi ne semble pas avoir changé, c'est plutôt une bonne chose. A cette pensée je ris légèrement de moi, de cette situation, je me voyais la, m'ouvrir à Abby était il y a quelques semaines une parfaite inconnue et m'inquiéter de ce qu'elle pourrait penser de moi. Ce n'était pas mon genre... Valait mieux en rire...
AVENGEDINCHAINS

- - -


FUCK OFF

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 118 Ϟ âge : 24
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 09.06.17 16:13

Who or why, what's one is one Je sens bien qu’il est mal à l’aise depuis qu’il m’a avoué sa petite (ou grande je ne sais pas) addiction à l’alcool et je comprends que ce n’est pas quelque chose que l’on avoue très facilement. Maintenant, il devrait savoir que je ne le jugerais jamais pour quelque chose dans ce genre, je suis bien plus compréhensive qu’autre chose et quand il relève ses yeux vers moi, nos regards se croisent et je souris doucement au jeune homme. Mes lèvres s’écartent davantage quand il me dit qu’il ne doute pas que je garde cela pour moi et je suis contente qu’il me fasse confiance sur ce point. Après tout, quand on me dit un secret, je ne suis vraiment pas le genre de filles à le crier sur tous les toits au contraire, il faudrait me torturer pour me le faire avouer ! Son clin d’œil me fait chaud au cœur mais je hausse rapidement les sourcils comme il continue en me parlant de la réelle crainte qu’il a par rapport à moi après m’avoir fait cette confession. Il boit plusieurs gorgées et je secoue rapidement la tête dès qu’il a fini de parler.

-Je ne vois pas pourquoi je ne te prendrais plus au sérieux ! Ce n’est pas parce que tu as quelques problèmes à cause de l’alcool que tu vas baisser dans mon estime ! Tu restes un être humain au-delà d’être mon maître de stage et au contraire, je trouve que pour quelqu’un qui a ce genre de difficultés, tu continues à rester très sérieux et professionnel dans ton travail, je ne me serais jamais doutée que tu souffres de problèmes avec l’alcool !

Je continue de sourire en caressant d’un geste apaisant son épaule en le regardant sans aucune once de jugement, l’observant de la même façon qu’auparavant. Au final, je ne pense pas que ce soit parce qu’il a un tel problème qu’il est un homme moins bien et que je dois m’éloigner de lui. C’est un problème comme un autre et je suis convaincue que l’on peut le régler si l’on se bat contre ! Je bois un gorgée de la boisson alcoolisée que je me suis prise et me demande s’il perd tous ses moyens et son contrôle quand il boit trop.

-Si tu en as besoin, je peux t’aider à arrêter ! Il y a d’autres choses à faire plutôt que boire !

Mon regard s’éclaire en même temps que mon visage et je suis vraiment persuadée par ce que j’avance.

-Et si, quand tu ressens le besoin de boire, tu m’appelais ? Je pourrais venir passer du temps avec toi et faire autre chose que de t’amener à un bar pour que tu oublies ton envie d’alcool !

Je ne saurais pas l’empêcher de boire et de demander d’autres verres d’alcool mais je peux lui permettre de ne pas aller à des endroits où il pourrait trouver ces boissons auxquelles il est apparemment dépendant.

-Sauf si tu n’as pas envie de changer cela et je respecterais ce choix tant qu’il ne t’arrive rien de grave à cause de ça !



© 2981 12289 0

- - -


그럼 언제든 눈을 감고 가장 먼 곳으                                      
로 가요

   
crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 06/05/2017 Conversations : 116 Ϟ âge : 31
Ϟ ma team a gagné : 365
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 15.06.17 16:15


True beauty lies on the blue horizon

WHO OR WHY, WHAT'S ONE IS ONE - ABBY  


La jeune femme m'assura qu'elle n'avait aucune raison de ne plus me prendre au sérieux suite à cette déclaration. Un mince sourire s'étira sur mes lèvres. C'est ce qu'elle disait maintenant, mais tiendrait t'elle le même genre de discours d'ici quelques semaines quand elle aura réalisé ce que ça implique vraiment. Je préférais pour le coup l'écouter et ne rien ajouter, espérant au fond qu'elle ai raison. Mais je ne pouvais m'empêcher de penser qu'à partir de d'aujourd'hui et de cette révélation elle me verrait inévitablement différemment. Je réalise alors que sa main est toujours posée sur mon épaule, d'un geste rassurant elle s'agite sur mon bras et l'espace d'un instant je préfère un instant me concentrer sur ce mouvement qui à effectivement quelle chose de doux et de monotone.

 J'avais du mal à saisir si ce qui était en train de se passer était une bonne où une mauvaise chose. Je me retrouvais rarement dans ce genre de situation, et plus la conversation avançait, moins je me sentais à l'aise.. Je ne tenais pas particulièrement à ce que Abby le remarque, mais malheureusement ça risquait d'être compliqué. Je commençais à chercher mes mots, mon regard devenait fuyant, mon front s'humidifiait et la température ambiante commençait à devenir inconfortable. Ma stagiaire me propose alors de m'aider à arrêter de boire. Je me raidis légèrement. Je détestais entendre cette phrase aussi plein de bonnes intentions soit-elle, mais son visage illuminé à vite fait de me calmer. Je déglutis et chercher quelque chose de cohérent à répondre, sans la vexer, mais elle continu à parler. Ce qui m'arrange plutôt pour le coup. Mais elle commence à me proposer des solution... Il faut que je lui explique, je lui dois d'être honnête avec elle.

Abby fini tout de même par ajouter que si je n'ai pas envie de changer, elle respecte aussi cela. J'hoche légèrement la tête et lui adresse un sourire reconnaissant et je finis finalement par ouvrir ma mâchoire ankylosée par le stress. Je me racle faiblement la gorge histoire de me donner un peu d'assurance. " écoute je... c'est compliqué comme situation...Tu t'en douteras, je bois pas pour le plaisir. Les raisons qui me poussent à mener la vie que je mène aujourd'hui sont des blessures profondes et lointaine. Je sais que c'est ironique pour un psychiatre de vivre dans un monde comme le mien, mais ma souffrance, je m'en suis construit quelque chose de fort, dont il serait particulièrement difficile de me débarrasser.  " Je n'aimais pas vraiment quand les rôles s'inversaient et que je devais jouer au patient, m'ouvrir à quelqu'un d'autre, parler de mes problèmes. Tout ça, c'était un terrain glissant, et je craignais vraiment de blesser la jeune femme. Mais je devais tout de même être sincère avec elle, après tout, elle faisait preuve de tant de compréhension. Je soupire et lève les yeux vers elle.  " Personne ne peut m'aider. Y'a que moi. Et je veux pas que tu te fatigues à essayer de me faire aller mieux, me rendre plus heureux, essayer de me soigner, tout ça va te faire du mal, bien plus qu'à moi. Moi ça fait des années que je vis comme ça, j'ai l'habitude. Préserves toi de tout ça, continu à faire comme si tu ne savais rien, je t'assure c'est la meilleure solution.  "  Vraiment? sûrement pas. Je pouvais paraître froid et sans cœur, mais je connaissais le scénario, et je ne voulais pas qu'elle se mette en tête qu'elle pourrait me faire aller mieux. C'était un jeu dangereux. Un peu honteux, je préfère porter mon regard sur mon verre, je le soulève alors et y trempe mes lèvres, espérant que le whisky apaise un peu ce sentiment ambiguë qui me tiraillait.


AVENGEDINCHAINS

- - -


FUCK OFF

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 29/03/2017 Conversations : 118 Ϟ âge : 24
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: Who or why, what's one is one - Abby ϟ 17.06.17 17:47

Who or why, what's one is one Je ne sais pas si ce que je lui dis est très judicieux, il n’a pas l’air à l’aise depuis qu’il m’a avoué qu’il boit plus que de raison et j’essaye de le détendre du mieux que je peux. Ma main reste malgré moi posée sur son épaule et j’espère que ce geste à quelque chose de rassurant pour Raphaël. Peut-être ai-je trop parlé mais quand je m’arrête, il hoche simplement la tête et un petit sourire naît sur ses lèvres. Il se racle la gorge et je m’apprête à écouter ce qu’il va me dire en m’attendant tout de même à une réponse prévisible. Je pince les lèvres, il refuse évidemment mon aide en prétendant que ses blessures sont bien trop profondes pour qu’il puisse s’en défaire aussi facilement. Je comprends son point de vue, il doit s’être habitué à cette vie qu’il mène à présent et ne pas avoir envie d’en changer. Pourtant, je continue de penser que je pourrais l’aider même s’il me conseille de ne pas essayer et je secoue la tête d’un air étonné quand il me dit qu’il vaut mieux faire comme si je ne savais rien.

-Ne dis pas n’importe quoi, je ne ferais jamais comme si je ne le savais pas ! Je pense que même si tu ne veux pas que je m’implique dans ton problème, je peux au moins te soutenir ! Tu ne devrais pas avoir peur que j’en souffre, je peux le supporter ! Si tu refuses que je t’aide à aller mieux, je respecterais ça mais je ne te laisserais jamais seul dans ce genre de moments ! Je serais au moins là pour toi, quoique tu en dises !

Je termine en caressant une nouvelle fois son épaule d’un air réconfortant, persuadée que je me tiendrais à ce que je dis. Il boit encore dans son verre mais je ne peux pas vraiment m’inquiéter puisque ce n’est qu’un seul verre. Je prends à mon tour le mien et bois quelques petites gorgées de celui-ci sans quitter mon compagnon de soirée des yeux. Je souris alors légèrement et continue en une dernière question qui résume assez bien le fond de ma pensée.

-Tu ne crois pas que lorsqu’on vit des moments difficiles, il vaut mieux être avec quelqu’un que tout seul ?

J’ai vraiment compris qu’il ne veut pas que je l’aide et je ne peux que respecter ça, ce que je vais lui offrir n’est pas vraiment une aide mais un soutien, une présence. Qu’il le veuille ou non, je compte bien être là pour l’aider, je lui dois bien ça et comme je le connais, je pense qu’il le mérite. Après, je resterais celle que je suis, je ne veux pas changer sous prétexte que j’ai appris quelque chose de gênant à son propos mais je pense que lui imagine que je vais changer d’attitude.

-Oh, et si l’on se revoyait la semaine prochaine après le travail ? Ce serait bien d’apprendre à mieux se connaître, tu ne penses pas ? En dehors du cadre du travail, je veux dire !

Je pense que c’est une bonne idée, nous avons passé beaucoup de temps ensemble et je me rends compte qu’au final, nous ne nous connaissons pas vraiment personnellement. Peut-être que l’idée ne lui plaira pas mais je ne peux pas le deviner à l’avance, j’avoue avoir un peu du mal à le cerner bien qu’au fond, je sois sûre qu’il est adorable et gentil.

-Nous pourrions revenir boire un verre ici ! Je t’avoue que l’endroit me plaît beaucoup !

J’ajoute cela en regardant autour de moi pour m’imprégner complètement de l’ambiance du bar. Je n’ai pas envie de tourner autour d’un sujet qui le met mal à l’aise et je cherche une façon de le détendre sans vraiment trouver quoi jusqu’à ce que la musique attire mon attention.

-Oh j’adore cette chanson ! Dansons !

Danser dans un bar, l’idée est étrange mais je l’ai déjà fait et personnellement je n’ai aucune honte à le refaire. Evidemment, je n’y entraînerais pas Raphaël s’il n’est pas du genre à faire des folies comme moi j’en fais un peu trop parfois !


© 2981 12289 0

- - -


그럼 언제든 눈을 감고 가장 먼 곳으                                      
로 가요

   
crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Abigaël Williams || Just Abby.
» But first, let me take a selfie ! | Abby
» [création de sims-sims4 ] abby sciutto terminé
» Abby's Tutoriel | Faire des crins

Who or why, what's one is one - Abby
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
I DARE YOU ::  :: Paris Centre :: Odéon - Mabillon