placebo feelings // pv: Lyra
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Luna C. Griffin
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 28/03/2017 P'tits mots : 109 Ϟ âge : 23
Ϟ ma team a gagné : 280



Voir le profil de l'utilisateur
placebo feelings // pv: Lyra ϟ 07.06.17 21:14



placebo feelings

I felt your hands in my hair, I felt your breath on my neck, yeah, I need to feel you again.


T'avais entendu parler de cette soirée. Du moins, elle t'en avait parlé. Tu savais qu'elle devait y aller pour le boulot, peut-être qu'elle y restera après ses heures, toute seule ou avec des amis. Mais sans toi en tout cas. Parce qu'elle avait appris à te connaître en si peu de temps, elle savait que tu ne sortais pas à ce genre de soirée, elle ne t'avait même pas demandé pour le coup. Et s'était même surprenant, qu'elle ne prenne pas mal ce côté associable qui s'était forgé en toi. C'est ça que t'appréciais tant chez elle. Elle acceptait tout chez toi, alors que tu étais si... Particulière. Elle ne te forçait pas à sortir, à rire, répondre à des questions sur ton passé ou ta vie. Elle te respectait, te comprenait même.
Et ce que tu préférais par-dessus tout chez cette fille, c'est que elle aussi, était totalement différentes des autres. Si mystérieuse... Mais toi, tu arrivais à la cerner. Et t'avais vite compris que t'était bien la seule à en être capable, car entre vous, il y avait ce magnétisme. Cette puissance si étrange, mais addictive. Dès que vous vous voyiez, le temps se figeait, t'oubliait tout, tu pensais à rien, et tu ne voyais que elle. Et d'ailleurs, s'était la seule que tu regardais dans les yeux. Parce que tu pouvais pas t'en passer, et que contrairement aux autres, tu aimais lire dans son regard.
Et vous qui étiez toute aussi particulière l'une que l'autre, votre relation aussi, elle l'était. Rien n'était clair, et ça avait tendance à te travailler même. Et même parfois, quand tu allais te coucher, que t'approchais le sommeil, tu pensais à elle. Les relations d'un soir, depuis que tu l'avais rencontré, depuis que tu avais passé cette nuit avec elle, tu n'avais pas touché une seule autre fille. Parce que t'avais goûté au meilleur sans doute. Tu ne voulais qu'elle. Son corps, ses baisers, ses yeux, ses caresses... T'étais devenue accro? Peut-être. T'en savais rien, et tu ne voulais pas te prendre la tête, parce que finalement, tu ne savais rien de son ressenti à elle. Alors, tu faisais comme tu le sentais, comme les choses venaient, et s'était bien comme ça.
Et pourtant, quand elle t'avait parlé de cette soirée, t'avais remarqué cette petite lueur dans ses yeux. Ce petit espoir que tu lui proposes d'y aller avec elle, ou de la rejoindre.
Mais pauvre conne, t'as rien fait. Du moins, sur le coup.

Tu avais passé ton samedi dans ta chambre d'internat. A rien faire la plupart du temps.
Réviser un peu, mais surtout couché sur ton lit à regarder tout et n'importe quoi sur ton pc.
Des séries, des vidéos, t'avais un peu écrit aussi. Des paroles, ou juste des pensées.
Mais plus la journée passait, plus tu te sentais bizarre. T'avais pas eu de nouvelle de Lyra,
aucun sms, rien du tout. Ce n'était pas inhabituel mais s'était toujours agréable d'avoir une petite conversation avec elle. Et le temps passait lentement en cette journée à ne rien faire. Tu pouvais t'empêcher de penser à elle. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire... Se préparer pour la soirée, sans doute. En y pensant, tu te disais merde, cette soirée elle t'empêchait de la voir. T'aurais bien voulu passer un petit peu de temps avec elle ce soir.
Mais... Tu pouvais, en fait. Il suffisait juste de mettre ton asociabilité de côté, et bouger ton cul. Après tout, t'étais pas agoraphobe, et t'allais pas voir plein de potes. Juste une fille. Cette fille. Alors, c'est finalement une bonne heure après l'ouverture des portes que tu t'étais décidé. Et si tu allais la voir, lui faire une surprise, et terminer la soirée avec elle? L'idée te faisait sourire. Ca lui ferait plaisir sans doute, et à toi aussi.
Alors t'avais filé sous la douche, t'avais pris soin de toi, de tes vêtements, de tes longs cheveux blancs., ton maquillage... T'étais au courant du thème. Charlie Chaplin, noir et blanc... Même pas la peine de faire des efforts, en fait. T'avais enfilé un pantalon noir,
une chemise blanche et un smoking noir, tes plaques militaires toujours autour du cou,
mais cette fois-ci... Sous ta chemise. Cachées. Tes chaussures, s'étaient de belles chaussures de villes soigneusement cirées que tu mettais généralement à tes concerts.
Et tes cheveux, tu les avais attachées en chignon, mettant en valeur tes côtés du crâne bien rasés ainsi que ton tatouage derrière l'oreille, un E. Finalement, habillée, coiffée, parfumée,
et légèrement maquillée, tu récupérais un sac avec quelque une de tes affaires à l'intérieur, et te voilà sorti.

Le cinéma n'était pas si loin de ton école, tu avais pu y aller à pied, et d'ailleurs, tu avais bien reconnu la moto de la tatouée garée non loin du bâtiment. Mais tu soufflas en voyant tout ce monde qui entrait et sortait. Trop de monde. Mais pour une fois, ton style n'intriguait personne, car tout le monde était également en noir et blanc, classe. Au contraire, tu voyais des sourire, t'entendais des remarques dans la queue, sur tes cheveux qui donnait un bonus. Comparé à habituellement, où t'entendais plutôt que t'avais l'air d'un fantôme. Alors, t'avais vite oublié la foule, et tes pensées étaient revenu vers cette fille pour qui tu étais venu. Tu regardais un peu partout, la cherchait, alors que tu étais dans cette queue pour rentrer. Mais tu ne la voyais pas... Elle était peut-être à l'intérieur? C'est lorsqu'il ne restait qu'une personne devant toi que tu fouillais dans ton porte-feuille, préparant l'argent pour l'entrée et de quoi laisser voir l'intérieur de ton sac, sans doute sera-t-il contrôlé. S'était une femme qui s'occupait de l'entrée, tu voyais cette longue robe pendant que tu comptais ton argent. Pas de videur? Bon, pas de quoi ouvrir son sac, surement. Mais arrivé à ton tour, t'avais eu ce petit moment gênant. Toi et ta sale manie de ne regarder personne dans les yeux, t'avais pris un petit peu de temps à la reconnaître. Vive la surprise. C'est en voyant ces tatouages au bras que t'avais tiqué, que tu les avais directement reconnus, et que t'avais enfin levé le visage. Lyra, en robe? S'était surtout ça qui t'avait fait étrange. Mais t'avais souri une fois tes yeux dans les siens. Enfin tu les retrouvais. "Surprise..?" T'étais bien fière de cet immense pas. Que tu n'aurais fait pour personne d'autre.

Code by Sleepy

- - -

HALF
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test
Lyra M. Kiryakova
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 29/03/2017 P'tits mots : 283 Ϟ ma team a gagné : 167



Voir le profil de l'utilisateur
Re: placebo feelings // pv: Lyra ϟ 08.06.17 0:41


placebo feelings
Luna & Lyra
T'as aucune motivation. Aucune envie. T'es obligée de bosser ce soir. En soit c'est pas le problème. Tu te fais de la thune, tu devrais pas avoir à te plaindre. Puis tu fais juste rentrer des gens, au cent quatre. Jusqu'à là. Rien à dire. Soirée Charlie Chaplin, ok cool. Mais quand ton patron du jour t'annonce que tu dois mettre une robe. Tu reste sur le cul. Une robe putain. T'as même pas ça dans ton placard. Ils sont sérieux. Et en plus c'est obligatoire. La blague. La grosse blague. T'as qu'une envie c'est de les envoyer chier. De dire non. Mais t'as besoin de thune. Alors t'as passé la journée à faire les magasins pour trouver une putain de robe. T'as aussi passé la journée à faire la gueule. A envoyer chier n'importe quel abruti qui tenterait de communiquer avec toi. T'as besoin de te détendre. Et tu sais même pas comment tu pourrais. Ou si tu le sais.  Au fond de toi. Ouais. Si t'étais avec elle. Et ça te paraît presque incroyable que tu penses ça. Y a quelques mois tu te serais pas dit que pour te détendre t'aurai besoin de voir quelqu'un. Il y a tellement de chose qui te détendent. Le skate par exemple. La clope aussi, parfois. Souvent. Trop souvent. Mais elle. Luna. Elle t'apporte quelque chose en plus. Quelque chose que tu ne peux pas décrire. Et au fond t'as pas envie de chercher à décrire ce que vous vivez. Elle et toi. T'as juste envie de laisser faire les choses. De les vivre. Pleinement. Sans te prendre la tête. Pas comme là quand tu cherche une foutue robe pour une putain de soirée. Robe que tu finis par trouver. Elle te plaît pas des masses. Mais tu fera avec. Tu ignore les compliments de la vendeuse. Te change et te dirige en caisse pour payer. Tu balance le liquide avant de récupérer ton paquet et de te barrer. T'as plus qu'à rentrer te changer. Joie et bonheur. T'as perdu tellement de temps à trouver cette putain de robe. Heureusement que t'as déjà une paire de talons chez toi, tu sais plus pourquoi tu les as. Peut être Nicho qui te les a ramené d'un voyage au début de votre colocation. Au fond tu t'en tape. Tu les as c'est tout.

T'es prête pour cette soirée. Et t'es en avance. Joie et bonheur. T'as plus qu'à y aller. Ouais, sauf que t'as pas penser que ton seul moyen de locomotion c'était la moto. Bah tant pis. T'enfile une paire de baskets et met tes talons dans un sac. Il fait pas froid ce soir. Chance. Tu te met en route et arrive assez rapidement au cent quatre. Un soupire, tu vas poser tes affaires dans la pièce prévue à cet effet. A peine un bonsoir pour tes collègues qui ont l'air de bonne humeur. Tu connais même pas le tier. Et tu t'en tape. La soirée va être longue. Trop longue pour toi. Tu sais même pas à quelle heure c'est censé terminer. Jusqu'à quelle heure tu vas devoir distribuer des tickets d'entrée. Tu vois même pas pourquoi étant donné que l'entrée est gratuite si tu te souviens bien. Mais qu'importe. Un nouveau soupire alors que tu te place à l'entrée. Un faux sourire sur la tronche et c'est partie. Un bonsoir. Un ticket. Un bonsoir. Un ticket. Et ainsi de suite. Et voilà une heure et demie que tu fais ça et tu te fais royalement chier. T'as qu'une envie, c'est de te barrer. T'aime bien les soirées hein, mais là. En plus en robe. Sérieux. Tu vas pas te balader toute la nuit comme ça. Hors de question. En lus t'as été conne t'as même pas pensé à prendre du rechange. Bravo Lyra.

T'es même plus vraiment concentrée. Tous tes gestes se font machinalement. Tu retiens des soupires d'exaspération. Tu t'emmerde. Puis c'est quoi tout ce monde. Tu pensais pas que cette soirée attireraient tant de personnes. C'est alors que dans la foule tu remarque une tête blanche. Une tête connue. Un visage que tu ne t'attendais pas à voir. Pas du tout même. Parce que tu sais que c'est pas le genre de soirée qui l'attire. Parce que tu sais aussi que le monde ne lui plaît pas. Et tu lui en veux pas vraiment. C'est d'ailleurs pour ça que tu lui as juste parler vite fait de la soirée, et que tu devrais y bosser, pour qu'elle soit au courant, pas pour qu'elle vienne. Mais au fond. Au fond ça te fait plaisir de la voir. Ouais ça te fait plaisir. Peut être que la soirée va être plus agréable. C'est même certain. Elle arrive à ta hauteur et fini par lever les yeux. Comme à son habitude elle ne regardait personne. Jusqu'à toi. Et t'es bien contente d'avoir ce privilège. Ce privilège de pouvoir croiser son regard sans qu'elle ne fuit. Tu esquisse un sourire lorsqu'elle prend la parole. Surprise. En effet c'est une surprise. « Avoue je te manquais déjà trop. » Un nouveau sourire en coin avant de lui tendre un ticket. Tu jette un oeil derrière elle et remarque qu'il ne reste qu'une dizaine de personne. « Je prends une pause après ces dix là, ça te va ? » En soit elle n'a pas le choix. Mais bon. Tu l'attire près de toi, puis donne les tickets au personnes qui suivent. Tu jettes un regard vers elle. Une fois la dernière personne passée. Tu souris en coin et l'entraîne un peu plus loin, t'as besoin de fumer. Bien sur t'as pas de poche. Tu grimace et lève les yeux vers elle. « T'as une clope ? » Tu inspire puis essaye de te détendre. « T'as vu ils ont réussi à me faire porter une robe... » Une nouvelle grimace. Si elle veut se foutre de sa gueule. On va dire qu'elle le droit. Pendant cinq minutes. Puis au moins tu verrais son sourire. Et ça te détendrait.

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Luna C. Griffin
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 28/03/2017 P'tits mots : 109 Ϟ âge : 23
Ϟ ma team a gagné : 280



Voir le profil de l'utilisateur
Re: placebo feelings // pv: Lyra ϟ 09.06.17 9:14



placebo feelings

I felt your hands in my hair, I felt your breath on my neck, yeah, I need to feel you again.


Elle avait l'air si agacé, mais dès qu'elle avait croisé ton regard, entendu ton petit mot timide autour de tant de personnes, elle avait esquissé ce beau sourire. Et dès cet instant, tu te disais que t'avais bien fait de venir la rejoindre. "Avoue je te manquais déjà trop." T'esquissais un sourire amusé. "Dit plutôt que t'avais cet air de chien battu quand tu m'a parlé de la soirée, tu voulais trop que je viennes hein?" Et t'avais vite compris que l'argent que t'avais préparait servait à rien, l'entrée était gratuite. Alors tu récupérais le billet et te mettais à l'écart de la file, à côté d'elle. "Je prends une pause après ces dix là, ça te va ?" Tu hochais simplement la tête, toujours si silencieuse, et s'était pire autour de tant de personnes. Pendant qu'elle distribuais les billets, tu l'avais regardé faire, les yeux... Brillants? Ouais, non seulement elle t'avais manqué, mais tu la trouvais toujours aussi belle, et fascinante. Tu pourrais la regarder éplucher des pommes de terre que se serait pareil. Mais elle avait toujours cet agacement dans les yeux. T'avais bien compris que ce n'était pas toi, mais cette robe. C'est vrai que ce n'était pas elle, pas que ça ne lui allait pas, mais comme tu l'as connaissais, ça n'allait pas du tout avec sa personnalité.
Comme toi d'ailleurs. Jamais on te verra dans une robe.
Finalement, les dix dernières personnes servis, comme promis, elle t’entraînais un petit peu plus loin avec elle, souriante. Elle te souriait beaucoup non? La voir ainsi ne pouvait que te faire plaisir. Et même si t'avais pas le sourire facile, t'en esquissais pas mal avec elle aussi. "T'as une clope ?" Ca t'avais tiré de tes pensées, enfin de tes petites rêves,
avant que tu te mette à fouiller dans ton sac. "Ah, ouais..." Tu sortais ton paquet,  lui donnant une de tes clopes que tu prenais soin de lui allumer lorsqu'elle l'avait mis entre ses lèvres, avec ton fidèle zippo, toujours dans la poche de ton jean. Et puis t'allumais la tienne, tout en l'écoutant. "T'as vu ils ont réussi à me faire porter une robe..." T'avais pas pu t'empêcher de la regarder de haut en bas à ce moment-là, et puis t'avais eu un petit rire, non pas parce que ça faisait bizarre ou quoi, mais parce que la voir aussi agacée et cet air dépité sur son visage t'amusais. "T'as l'air au bout de ta vie." Disais-tu tout en riant, s'était bien rare de t'entendre rire. "Mais ça te va bien, même si je te préfère comme tu es... Habituellement." Tu pris une bouffée de ta cigarette et pendant que tu l'as souffla, t'avais eu une idée qui ne pourrais que réjouir la brune. Et t'avais pas attendu pour lui en faire part, au moins elle serait peut-être un peu plus rassurée en reprenant le boulot. "J'ai peut-être un truc qui pourrait te plaire..." Tu récupérais alors des choses dans ton sac, et lui montrait. Dans tes mains, il y avait un jean noir et gris délavé, et un tshirt noir. "J'comptais te les rendre, alors ça tombe bien." Elle t'avais prêté ces vêtements la dernière fois que tu étais aller chez elle. Vous aviez passé la soirée sous la pluie et le lendemain tes vêtements n'étaient toujours pas secs. Et elle te connaissait bien, elle t'avais prêté des vêtements sans couleur, et pour le coup, ça tombait très bien pour cette soirée. Décidément, tu tombais vraiment bien ce soir, t'avais pas bougé ton cul pour rien.

Code by Sleepy

- - -

HALF
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test
Lyra M. Kiryakova
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 29/03/2017 P'tits mots : 283 Ϟ ma team a gagné : 167



Voir le profil de l'utilisateur
Re: placebo feelings // pv: Lyra ϟ 12.06.17 0:25


placebo feelings
Luna & Lyra
Tu pensais pas qu'elle viendrait. Mais ça te fait plaisir. tu ne va pas refuser de terminer la soirée avec elle, honnêtement. La réponse qu'elle te donne te fait légèrement rire. Une tête de chien battu toi. Bon ok tu voulais qu'elle vienne mais est ce que t'as fait une tête de chien battu ? Peut être. Tu t'en souviens pas en vérité. « On va dire ça, pour te faire plaisir.  »  Tu annonce ensuite qu'après cette file de dix personne tu vas prendre une pause. Elle semble accepter. En soi elle n'a pas vraiment le choix. Et toi non plus. Elle reste silencieuse le temps que tu termine, et ça ne te dérange pas. Tu sais qu'elle est mal à l'aise en public. Les dix passé tu l'entraîne un peu plus loin dehors et lui demande une clope. Tu souris un peu lorsqu'elle te l'allume. « Merci. » Tu tire une taffe avant d'éloigner la cigarette de tes lèvres et souffler un nuage de fumée.  Tu soupire un peu avant de lui faire constater que tu portais une robe. Enfin elle l'avait surement vu et à ta mine dépitée elle eut un rire. Un rire qui ne te vexe pas, un rire qui te fait sourire, un rire que tu entends rarement. Si t'avais l'air au bout de ta vie ? Mais tu n'en a pas que l'air ! Tu es au bout de ta vie. Tu ris un peu avec elle et hoche la tête. « Rectification, je suis au bout de ma vie. » Tu ris à nouveau un peu avant de reprendre une bouffée de nicotine. « Merci pour le compliment. »

A la suite de ses mots tu tournes le regard vers elle. Un truc qui pourrait te plaire ? Quoi ? Elle va te faire un strip tease ? Tu souris en coin à cette idée même si tu pense bien que ce n'est pas à ça qu'elle pense là tout de suite.  Ce n'est ni le moment, ni le lieu. Un nouveau sourire étire tes lèvres lorsqu'elle te montre un jean et un t-shirt à toi. Ouah putain. Bénédiction. Ce fringues tu lui avais prêté la dernière fois. Quand les siens étaient trempés par la pluie et qu'il fallait qu'elle parte le lendemain. En y repensant vous aviez passé une nuit exceptionnelle. Il y a longtemps que tu as fait autant de chose avec quelqu'un, et cette relation que vous entretenez te fait du bien. Elle te change les idées, elle te change tout simplement. Quand bien même tu ne saurai définir ce que vous êtes. Est ce qu'une amitié avec des avantages. Est ce que vous êtes en couple ? T'en sais rien à vrai dire. Tu sais pas mettre des mots sur ce que tu ressens. Tu souris et viens poser un baiser au coin de ses lèvres. « Mais c'est que t'es une bénédiction ce soir. » D'abord elle débarque en mode surprise à une soirée qu'elle fuirait en temps normale et après elle a pensé à te ramener des habits pour te les rendre. Quel timing parfait. Tu termine ta cigarette et jette le mégot au sol avant de récupérer les habits et de prendre sa main. « Viens.. » Tu l'entraîne à l'intérieur puis tu vas vers ce qui ressemble ce soir à des vestiaires pour les gens qui bossent là à l'occasion de la soirée. Il n'y a personne, chance. Tu lui souris « Pose toi, je me change vite fait et après, on peut faire un tour à la soirée si tu veux ? » Tu voudrais pas la forcer. Si elle a pas envie vous pouvez aussi juste vous tirer et terminer la soirée ailleurs. Les deux situations t'iront de toute façon. Tu commences à retirer ta robe en attendant sa réponse. Tu enfile ensuite le jean ainsi que le t-shirt avant de sourire. C'était mieux ! Tu relève les yeux vers elle pour mieux entendre sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Luna C. Griffin
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 28/03/2017 P'tits mots : 109 Ϟ âge : 23
Ϟ ma team a gagné : 280



Voir le profil de l'utilisateur
Re: placebo feelings // pv: Lyra ϟ 25.06.17 14:59



placebo feelings

I felt your hands in my hair, I felt your breath on my neck, yeah, I need to feel you again.


"Rectification, je suis au bout de ma vie." Tu rigolais encore face à elle, certes, pas à gorge déployée, mais rien que ce petit rire était énorme venant de toi. "Merci pour le compliment." T'hochais la tête, souriante. T'étais tellement différente avec elle. C'est presque si celle que tu étais avant revenait à petit feu parfois. Les sourires, les rires, les efforts que tu faisais pour elle, et les choses que t'osais. Ça, s'était la Luna d'avant. Qui sait, cette fille allait la faire renaître? T'étais tellement moins sombre, t'avais envie de prendre soin d'elle, de passer du temps avec elle, toi qui était devenu tellement associable et égoïste. Ça te faisais même bizarre d'agir comme ça. T'avais perdu l'habitude faut croire. D'ailleurs, tu la faisais sourire elle aussi, et s'était bien le seul sourire dont tu ne pouvais pas te lasser de voir. Et elle déposait un baiser au coin de tes lèvres une fois que tu lui avais montré les vêtements dans ton sac. Elles t'avaient manqué, ses lèvres. "Mais c'est que t'es une bénédiction ce soir." "A ce point?" Tu posais cette question pour la chambrer, tu savais qu'elle avait horreur des robes. Un point commun avec toi, et pour le coup, ça te permettait de comprendre ce qu'elle pouvait ressentir quand tu lui avait montré ces vêtements de rechange. Même si toi, t'avais la chance de faire un boulot où tu pouvais t'habiller comme tu le voulais. Autant dans tes études, que dans ton groupe.

Vos cigarettes terminés, les vêtements récupérés, elle n'avait pas perdu de temps pour vouloir se changer. Et elle t'avais pris la main. Faut dire que ça t'avais surprise. Tu savais toujours pas ce qu'il y avait entre vous, mais ce geste si simple, t'avais fais cet effet étrange. Comme si ton coeur s'allégeait, et ça te faisais... Du bien? En tout cas, sa main, tu ne la lâchais pas.
Et tu la suivais, jusqu'à cet endroit dont t'avais vite compris que s'était le vestiaire du personnel. Et elle te souriais toujours. "Pose toi, je me change vite fait et après, on peut faire un tour à la soirée si tu veux ?" T'avais même réfléchi très longtemps, alors que pourtant, t'avais horreur de ce genre de soirée avec tellement de monde. Mais tant que t'étais avec elle en fait, les autres, tu t'en foutais. "Pourquoi pas." Tu t'asseyais au banc le plus proche, autant économiser ta jambe dont t'espérais qu'elle n'allait pas te jouer des tours ce soir. Mais t'allais faire ta technique habituel et t'asseoir dès que t'en avais l'occasion. Tu pouvais tenir des soirées entière comme ça. Et au pire, vu le thème de la soirée, tu pouvais bien chourer la canne de quelqu'un qui aurait le dos tourné. Tiens, t'avais jamais songé à ça d'ailleurs. Mais non, ça te mettrais trop ton handicap dans la gueule. Et t'avais pas envie qu'on t'appelle Docteur House.
Tu la regardais se changer, silencieuse, avec un petit sourire en coin au visage. Tu te laissais vraiment de rien chez elle... Son sourire, ses lèvres, ses yeux -que tu regardais enfin-, son corps... T'en devenais complètement débile. Et d'ailleurs, en y réfléchissant, t'avais eu une idée bizarre... T'étais surement pas la seule à la voir comme ça? Oh toi, tu devenais jalouse? Non... "Tu connais déjà des gens là dedans?" Ouais, peut-être un peu..?

Code by Sleepy

- - -

HALF
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test
Lyra M. Kiryakova
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 29/03/2017 P'tits mots : 283 Ϟ ma team a gagné : 167



Voir le profil de l'utilisateur
Re: placebo feelings // pv: Lyra ϟ 09.07.17 19:41


placebo feelings
Luna & Lyra
Luna était réellement ta sauveuse ce soir. Et tu n'avais pas manqué de lui dire. Une véritable bénédiction, c'était ça, tes mots. A ce point ? oh oui. Tu n'aurais pas supporté de passer la soirée en robe, non vraiment, la grosse catastrophe. Puis manquait plus que Nicho se pointe pour se foutre de ta gueule et on était bon. Quoiqu'il aurait eut de quoi vu la tête que tu tirai cinq minutes plus tôt. Tu termine rapidement ta clope pour pouvoir aller te changer, entraînant Luna avec toi aux vestiaires. Chance pour vous, il n'y a personne. Tu lui proposes de s'asseoir pendant que tu te change, puis vous irez faire un tour, si ça lui va. Au pire vous partirez. En vrai ça t'es égal.  Tu termine de te changer assez rapidement, et range ta robe. Tu poses le regard sur elle à sa question. Est ce que tu connais des gens ce soir ?  Mmh.. Tu as vu une ou deux tête connues, mais autrement tu n'as pas trop fait attention à vrai dire. « Pas vraiment, enfin j'ai pas fait gaffe »

Tu pose jette ton sac sur une de tes épaules et lui sourit. « On y va ? » Tu tends la main vers elle et la l'emmène pour aller faire un tour dans la soirée. Par où vous allez commencer tu n'en sais rien. Tu avances tranquillement et la regarde. « J'ai soif, pas toi ? » Tu souris à nouveau et te dirige vers le buffet pour prendre quelque chose à boire. Pendant que tu réfléchis à ce que tu vas prendre une fois féminine que tu semble connaître s'adresse à toi. « Lyraaa ! Toi ici ? J'aurai pas cru .. Tu veux pas qu'on aille ailleurs ? J'ai de quoi passer une bonne fin de soirée » Tu arques un sourcil. Premièrement tu te rappelle même pas de son prénom, est ce que tu as peut être éventuellement couché avec elle ? T'en sais rien. Et puis elle a pas vu que t'étais pas seule ou comment ça se passe ? Tu lâche un rire non pas nerveux mais peut être sarcastique ? Tu n'en sais rien. « Au cas où t'as pas remarqué j'suis pas toute seule, là tout de suite. » Son sourire te fait presque peur, elle s'en fout. En fait.

- - -

how would you feel •• if i told you i loved you. it's just something that I want to do. i'll be taking my time, spending my life falling deeper in love with you. so tell me that you love me too.

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Luna C. Griffin
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 28/03/2017 P'tits mots : 109 Ϟ âge : 23
Ϟ ma team a gagné : 280



Voir le profil de l'utilisateur
Re: placebo feelings // pv: Lyra ϟ 14.07.17 16:00



placebo feelings

I felt your hands in my hair, I felt your breath on my neck, yeah, I need to feel you again.


"Pas vraiment, enfin j'ai pas fait gaffe." Bon, cette réponse-là t'arrangeais. Mais... Attend, faudrait que t'arrête de commencer ta jalousie. Qu'est-ce qui t'arrivais? T'avais jamais ça pour une fille, généralement tu t'en foutais royalement. Si elle allait voir ailleurs, ça te débarrasserais. Mais pas elle. Elle, ça te ferait presque... Mal? S'était désagréable comme sentiment. Ça faisait bien des années que t'avais pas été jalouse. Depuis elle, en fait.
Pendant qu'elle reprenait son sac, tu te relevais doucement pour ne pas appuyer sur ton muscle, l'économisant le plus possible pour ce soir. "On y va ?" Tu lui souriais, prenant sa main. "Je te suis." Et vous entriez dans cette soirée. Il y avait tellement de monde, ça te faisais frissonner. Pas que t'étais agoraphobe, mais trop de brouahaha t'aimais pas ça. Pourtant s'était pas très logique, parce que à toi toute seule, tu remplissais des salles entière pour tes concerts. Mais ce n'était pas le même contexte. "J'ai soif, pas toi ?" "Carrément" Ça te détendrais tiens. Mais en la suivant, t'avais perdu le rythme. Tu pouvais pas marcher vite, alors tu l'avais perdu un instant dans tout ce monde. Bon, ça t'arrivais de temps à autre, et t'avais pas spécialement paniqué. Elle avait parlé de boire de toute façon, alors autant se diriger vers le bar. Et t'avais pas été seule très longtemps, la retrouvant assez rapidement. Mais pas assez visiblement, car à peine revenu, tu tombais sur une fille, discutant avec elle. Et vu son regard et ses paroles, s'était pas pour jouer aux cartes. "...J'ai de quoi passer une bonne fin de soirée." C'est tout ce que t'avais entendu en arrivant. Putain, sérieux? Pour voir, t'étais resté en retrait, curieuse. Si jamais elle te plantais tout de suite pour elle, au moins t'aurais encore des bus à cette heure-ci pour rentrer. "Au cas où t'as pas remarqué j'suis pas toute seule, là tout de suite." A cela, t'avais pas pu t'empêcher d'esquisser un sourire. Sourire que tu retenais tout de même d'arriver jusqu'à tes oreilles. Mais tu pensais que cette réponse plus que claire suffirait pour que la squatteuse s'en aille. Et ça, ça commençait à te faire bouillir, et t'en perdais vite ton sourire. Alors t'avais fini par t'approcher, entrer dans la conversation. Elle ne connaissait pas la délicatesse? Autant y aller à sa façon. Alors tu passais ta main sur la hanche de Lyra, et tu la regardais, droit dans les yeux. T'esquissais aucun sourire. "T'as besoin d'un coup de main? Ou d'un coup d'pied peut-être?" Ça avait le mérite d'être clair.
T'espérais juste que s'était pas trop flague, que t'étais en train de bouillir, que t'avais envie d'encastrer cette fille la tête dans le bar. Et que ça n'allait pas effrayer Lyra. Déjà, ton sang froid qui s'était un peu échappé, et ce début de jalousie.

Code by Sleepy

- - -

HALF
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Re: placebo feelings // pv: Lyra ϟ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Editeur de chorégraphie sous excel
» Lyra... une sans pullip TT_TT
» Effet placebo !
» Feelings ~ [Nuzlocke d'une âme d'Argent]
» MAMIE LYRA ♦ Stella [acceptée]

placebo feelings // pv: Lyra
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
I DARE YOU :: paris se réveille quand les cloches sonnent :: Paris Nord :: cent quatre