hey toi ! la deuxième mise à jour a eut lieux
viens vite découvrir, les nouveautés !
eh eh on rend hommage à charlot
viens vite participer à la soirée
Est ce que t'as voté pour tes préférés ?
sinon dépêche toi, on attend tes choix !

yoshi powell ϟ come back (terminé)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 102 Ϟ âge : 26
Ϟ ma team a gagné : 0
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
yoshi powell ϟ come back (terminé) ϟ 27.03.17 17:37


Powell Yoshi
don't remember you are
Nom de famille : Powell. Prénom(s) Yoshi, oui comme dans Mario.. âge: Presque vingt-six ans date et lieu de naissance : à Mantes La Jolie le 01/04/1991 nationalité :  français. origines : Il a vécu en Angleterre durant quelques années, il n'a pas de famille mais il a gardé la langue.  statut civile : Fiancé dernière vœu de son père, il n'a pas pu se défiler même s'il se considère comme célibataire. orientation sexuelle : Les femmes et les hommes peu importe. arrivée à paris Depuis quelques mois mais il est né ici et parti un temps en Angleterre pour revenir à sa source. . études et ou emploi : Garagiste et dealeur il a repris le business de son père à sa mort. groupe désiré saint denis.
Tu te souviens de ta première claque, elle n'a pas été de ton père, mais d'une femme après tout, tu l'avais bien cherché. Après l'avoir baisé dans tous les sens, tu es simplement allé voir si sa jumelle en valait aussi le coup, elle n'a pas supporté.  + Ta façon de remettre ta mèche en place dès qu'une bombe se présentait à toi. ∞ Tu avais toujours cette cigarette sur ton oreille.   + Les enfants, pas pour être père, mais simplement car tu avais vécu une expérience traumatisante et depuis dès que t'en voyait un, tu le fuyais.  + Ton premier joint tu t'en souvenais. C'était un soir, ton collègue en avait ramené t'avais peur de te faire chopper puis il t'avait insulté de tapette alors tu avais pris son joint et tu avais tiré une longue taffe sauf que tu crachas tes poumons pendant au moins cinq minutes sous les rires de ton collègue. Tu t'en souviendras toute ta vie c'était le début. +  Cette façon que tu as d'être vulgaire, tu connaissais la politesse mais tu t'utilisais rarement. + Quand tu es nerveux, tu tapes du pied. Quand tu t'énerves, tu tapes du poing.  + L'engament, tu le fuis depuis tout petit. Dés qu'une fille te prend la tête, tu préfères fuir que t'engager. C'était trop de prise de tête et tu savais qu'elle souffrirait en restant avec quelqu'un comme toi. + Tu avais un seul souvenir de ta mère, c'était cette berceuse qu'elle te chantait qu'elle avait appris du dessin animé nadja applefield  + Sous tes airs durs, tu es une personne qui est très tactile envers les gens, tu adores les câlins et tu ne t'en prives pas.  + Le matin, tu regardes toujours l'heure de ton portable, tu ne veux plus être en avance.+ Ta plus grosse faiblesse qui montre que tu es sensible, c'est que tu es un fan inconsidérable de Disney, personne ne le sait pour éviter de briser ton image mais tu les as tous vues et tu en fais la collection.  + Tu as pour habitude de manger que des fast-foods ou des plats vite fait, car tu ne sais pas cuisiner du tout. + Tu as déjà été amoureux une fois. Mais tu as coupé court à la relation avant qu'il y ait un commencement. +Tu as beaucoup voyagé ces deux dernières années. Notamment en Angleterre.  +  Tu as fait de la prison à cause de ton père. + Ton père est mort c'est pourquoi tu es ici.   + Impulsif, tu agis au lieu de réfléchir. + Quand tu es en chasse, ta proie c'est la tienne et pas celle d'un autre, tu ne supportes pas de chasser la même proie que l'un de tes collègues, tu es un peu possessif sur les bords.   + Tu aimes et adores les emmerdes, c'est plus fort que toi. Tu as besoin de savoir que le monde tourne autour de toi sauf que ce n'est pas le cas.  +  Malgré tout, tu restes assez sociable pour le travail il le faut mais tu sais t'imposer auprès des gens de ton âge même s'ils sont plus vieux. + Tu suis ton propre jeu, tes propres règles, tu es très calculateur et manipulateur. Au début, tu amadoues et après tu t'en sers contre la personne. Tu aimes sentir l'idée quand elle est prise dans ton propre piège.  + Tu te protèges tout le temps, tu ne veux pas de saloperies ni de gosses. +Tu aimes bien charrier, taquiner, provoquer après tout faut bien tuer le temps.  + Tu es infidèle, tu ne supportes pas l'idée d'appartenir à quelqu'un. Pourtant, tu n'as pas su dire non. Tu n'as pu lui refuser sa dernière volonté. Alors te voilà avec cette femme que tu n'aimes absolument pas.
   
pseudo/prénom : hakunaa matataa/ élodie. âge : 22 ans. comment t'as atterris ici : face. scénario ou inventé : inventé.  multicompte : si oui, nommer les autres comptes. un petit mot d'amour ? vous êtes beaux  brille
   

   
james quaintance ϟ yoshi powell

   
Code:
<em>james quaintance</em> <st>ϟ</st> yoshi powell
   
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 102 Ϟ âge : 26
Ϟ ma team a gagné : 0
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: yoshi powell ϟ come back (terminé) ϟ 27.03.17 17:42


Partie un : Angleterre.
le début du commencement.

Tu étais là devant ce mur que tu commençais à connaître depuis bientôt quatre ans. Tu n'avais pas réalisé à quel point ce mur allait être ton pire cauchemar. Chaque jour qui passait, tu gravais une barre, puis deux, puis trois... Bientôt, il était rempli, il était marqué. Mais tu n'as pas été le seul à le faire, tu as avais tellement vu des visages défilés dans ta chambre. Tu pensais simplement qu'un jour ton tour viendrait. Un jour, tu sortirais. De l'autre côté de ce mur, il y a la liberté, mais seulement tu ne sais pas encore ce que tu avais perdu : la crédibilité.

C'était un jour d'automne tout à fait normal. Yoshi, née y a quelques années déjà, il avait atteint à peine la majorité. C'était un mec un peu banal à première vue. Ce qui le différenciait, c'était ses tatouages qui étaient assez nombreux déjà pour son âge. C'était un mec pas très poli, mais qui tenait à sa famille pour la prunelle de ses yeux. Pas très doué pour les études mais un professionnelle en mécanique. Lui, il a eu le bac avec facilité, mais n'a pas cherché plus loin que le bout de son nez. Il est allé au garage de son père. Son père : le modèle. Il se souvenait encore de ses journées où il travaillait avec lui sur les voitures. Il avait élevé seul. Sa mère ? Morte. Mais il était encore trop petit pour s'en souvenir. Elle est morte brutalement suite à cancer du cœur. Son père en avait beaucoup souffert, mais on va dire qu'il a fait de son mieux pour élever son fils. Oh cela n'a pas été facile. La politesse ne lui était pas rentrée dans le crâne. Il n'utilisait pas ses capacités à bon escient. Il a été déjà exclu quelques fois et à l'adolescence, il est passé par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel sur son visage. Mais il avait un bon fond et il partageait la même passion : la mécanique. Il a été dur avec lui quand il fallait, mais il pensait qu'il ne s'en sortait pas trop mal. Par contre, il n'a jamais compris son fils pour cette passion de ses tatouages. Cela le surpassait, mais au bout du cinquième, il s'était habitué. Bon revenons à nos moutons. C'était un jour d'automne. Yoshi allait travailler au garage de son père comme tous les matins sauf que pour la première fois de sa vie, il était en avance. Quelle erreur... Il entra dans le garage et ce qu'il découvrit le surpassa. Son père en train de vendre un gros stock de drogue. Son image en lui se détruisit. Son père avait lu la grande déception de son fils. Mais après tout avec un petit garage dans un coin paumé de la France, ce n'était pas ça ce qu'il le faisait vivre. Voilà la dure réalité de la vie. La drogue payait vraiment bien. Sauf qu'il y avait une taupe dans l'équipe et les flics arrivèrent au garage. Alors Yoshi fit son devoir de fils : le seul et le dernier. Il se rendit à la place de son père. Il prit pour lui. Il savait que son père était assez âgé et que la prison, il ne survivrait pas. Il avait tellement honte pour son père. Son père ne dit rien ce jour-là, il laissa son fils s'accuser à sa place et disparu de sa vie. Avec un bon avocat Yoshi en prit pour quatre ans. Sauf qu'il savait qu'à la sortie, il allait devoir changer de pays s'il ne voulait pas se faire une mauvaise réputation.

Maintenant, tu étais devant ce mur si différent. Tu avais pour habitude de le voir tous les jours. Tu étais assis les jambes sur le bureau, tu fixais l'entrée et les écrans. Tu étais libre mais tu restée quand même emprisonné dans ton cœur. La prison ne t'avait pas du tout réussi. Tu avais fui l'idée de devenir comme ton père, au final tu étais devenu pire que lui.

À la sortie, il était là. Son père l'attendait. Il espérait pouvoir, se faire, pardonner. Quelle naïveté. Il ne lui adressa même pas un seul regard. Il lui dit simplement : « Profite de ta vision de moi, car celle-ci est la dernière, je me casse d'ici. » Il tourna les talons et se dirigea vers la maison. Il boucla ses affaires et prit le premier avion pour l'Angleterre. Pourquoi ? C'était simplement le premier avion. Personne ne le connaissait, il avait de l'argent de côté. Quelque chose était cassé en lui et il n'avait pas vraiment envie de faire des efforts. Il avait envie d'être tranquille. Alors il vit cette annonce à Brunel de gardien de nuit. Il savait que c'était la bonne planque. Un collègue de prison lui avait convaincu que le meilleur moyen de se faire de l'argent était la drogue. Chose qui le rebutait mais au bout de quatre ans, il est facile d'y succomber. Il ne perdit pas de temps avant de devenir dépendant et comprendre les ficelles. Mais il voulait une couverture, un travail qui lui permettait d'être tranquille. Alors il postula pour gardien de nuit. Il avait la carrure, le style et l'autorité qui allait avec. Alors il eut le job. Cela faisait un an qu'il faisait marcher son petit business. Les étudiants étaient une proie si facile. Il pouvait les manipuler comme il le désirait. Il travaillait la nuit parfois le jour, il se faisait respectait et il avait une bonne clientèle. Ce qui lui permettait de gagner assez bien sa vie. Bien sûr, quelques petits malins avaient essayé de le menacer mais ils ont très bien vite compris le requin qu'il était. Il ne fallait simplement pas le chercher et surtout le menacer. Il n'hésitait pas à les remettre à sa place. De toute façon, la drogue était bien plus puissante et il revenait toujours les supplier pour en avoir un petit peu. Il était tranquille et il aimait bien cette vie.

Tu avais honte de ton père, mais au final, tu finis par avoir honte de toi-même. Tu n'étais pas devenu l'ombre de son père, mais sa réplique... Tu fumais, tu jouais, tu manipulais, tu t'amusais, tu tirais ton coup, tu mentais, tu menaçais, tu riais, tu étais qu'une gros mensonge caché derrière un masque que seul toi peux voir.

Quelques mois il avait vécu en Angleterre, quelques mois qui a suffi pour le changer. Il avait vraiment dans l'idée de se faire une nouvelle vie, une nouvelle réputation. Il était même très proche de sa meilleure amie. Une meilleure amie mélangée à de l'amitié et de l'amour. Lui qui ne connaissait rien, il ne savait plus où se positionner. Il aurait dû rester, il aurait dû se battre pour l'avoir au lieu de la laisser dans les bras de son meilleur ami. Il n'avait pas supporté qu'elle puisse voir ailleurs. Leilani était son double au féminin. Aussi séductrice que lui, aussi dangereuse que lui. Il s'est pris à son propre piège dans ce jeu du chat et de la souris. Avant qu'il ne réalise qu'il éprouvait quelque chose pour elle, elle était dans les bras d'un autre. Relation qui était fragile, il n'a pas contrôlé les événements. Il avait promis d'être là pour elle, de la supporter quoi qu'il arrive et pourtant il l'a laissé tombé. Sur une dispute incontrôlée de sa part, jalousie maladive et possessivité dont il a perdu tout contrôle, il comptait revenir vers elle. Faire des excuses, mettre sa fierté de son côté. Mais un appel a suffi pour changer sa décision. Un événement qu'il n'a pas prévu. Il se souvient très clairement de ce soir-là, il était devant la chambre de Lei, sur le point de s'expliquer avec elle, de se réconcilier, de recoller les morceaux de son cœur brisé. Il entend son téléphone vibrer dans sa poche. Premier coup deuxième coup. Il décroche et tourne le dos à la porte. « Oui ? » Un ton agacé. « Bonjour vous êtes bien monsieur Powell ? » Une voix de femme étrange au téléphone. Un accent français. « Oui c'est moi-même, j'espère que c'est bien plus important que d'aller se réconcilier avec la femme qui perturbe mes pensées en ce moment ? » Question rhétorique, la femme était gênée au téléphone. « Monsieur votre père est mort. Mort d'un accident de voiture. Je suis l'avocate qui s'occupe de son héritage. Je suis désolée de vous apprendre la nouvelle aussi brutalement mais vous devez retourner sur Paris pour plusieurs raisons. » Il souffle. Yoshi n'a pas prévu ça au programme. Mais la mort de son père, mort qu'il n'a pas prévu. Toutes idées fusent dans son cerveau. Yoshi ne sait pas ce que son père était devenu depuis son départ mais il sait que c'est loin d'être un accident. Quelque chose est louche dans tout ça. Mais est-ce que cela vaut le coup de tout sacrifier ici pour y retourner ? Puis une vision lui vint en tête. Yoshi c'est qu'au fond, il serait comme lui, il serait un homme plein de mensonges, un homme qui ne correspondait pas à la jeune femme. Il ne pourrait pas lui promettre de changer. Alors il se comporte en lâche, il se comporte comme une personne qu'elle va détester. Il fait demi-tour, toujours avec son téléphone. « Monsieur vous êtes là ? » - « Je prends le premier vol. » Il raccroche. Il laisse tomber cette femme derrière lui. Alors qu'il n'a pas su être là pour elle, il n'a pas su la consoler comme il se doit. Il sait très bien que son meilleur ami fera mieux que lui. Il ne donne plus aucun signe de nouvelles et il s'en va aussi vite qu'il était arrivé.
   
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 102 Ϟ âge : 26
Ϟ ma team a gagné : 0
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: yoshi powell ϟ come back (terminé) ϟ 27.03.17 17:43


Partie Deux : Paris
retour à ses racines

Tu étais devant cette urne. Tu ne pensais pas que tu reverrais ton père dans cet état-là. Tu ne pensais pas qu'il aurait fallu d'un seul faux pas pour qu'il soit ici. Les obsèques étaient basiques. Tu avais revu de la famille, de ses amis. Puis tu rencontras cette avocate, cette avocate qui t'avait fait revenir ici. Elle ne faisait que son boulot, tu étais face à elle, assis dans son bureau. Elle lisait les dernières volontés de son père. Une lettre qui t'es adressé, à croire que le vieux avait tout prévu. Tu prends la lettre et tu la lis attentivement.
cher Fils a écrit:
«
J'aurais tellement aimé que tu me pardonnes...
Mais voilà, si j'écris cette lettre, c'est parce que je sais que je vais mourir. Ma fin est proche et je le sens. Tu as le droit de tout savoir. Tu ne m'as jamais laissé t'expliquer le pourquoi du comment. Tu es parti fâché mais aujourd'hui tu ne peux pas te défiler, tu dois savoir. Sache que je t'aimais toi et ta mère. Mais voilà ta mère n'est pas morte à cause de la maladie comme je te l'ai dit quand tu étais petit. Non, on l'a assassiné, elle posait trop de questions. Elle travaillait pour la police et elle s'est fritté à un gros poisson. On l'a retrouvé morte dans une ruelle. Tu étais bébé et je devais t’élever seul. Alors je pris ce garage. Mais si je suis tombé dans le milieu ce n'est pas par choix, non c'est pour retrouver le meurtrier de ta mère. Je sais que j'étais envahi par la vengeance et ce qui a fait que j'ai mal calculé mon coût avec toi. J'aurai dû te dire tout ça mais je ne voulais pas te mettre en danger. Te savoir en prison était la meilleure chose pour ta sécurité. C'est égoïste, je sais mais la taupe qui m'a dénoncé était un premier avertissement. Puis quand tu es sorti, tu ne m'as pas laissé te parler. Bon, tu avais de très bonnes raisons puis partir était la meilleure solution pour toi. Mais voilà, je tiens toujours le garage et je te le lègue ainsi que mon business. Une couverture, je sais que tu traînes toi aussi dans les affaires mais pas pour les mêmes raisons que moi. J'aimerais que tu quittes ce milieu tant que tu le peux. En tout cas, ils savent maintenant que je sais, puis j'ai pris la décision d'aller assouvir ma vengeance. Après ton départ, c'est tout ce qu'il me restait. Alors voilà, ce mec sera mort et ta mère vengeait. Mais je vais surement y laisser ma vie. Ce mec est mon meilleur ami, mon bras droit, alors je te laisse le choix. Soit tu reprends les affaires après ma mort, soit tu reprends simplement le garage et tu quittes le milieu. Mais je vais t'imposer quelque chose que tu ne vas pas aimer. Ce mec-là a une fille, une fille aussi jeune que toi. Je lui ai promis que tu l'épouserais à sa mort. Te voilà fiancé mon fils, tu vas me dire qu'on est au vingtième et une siècle, que devant mon urne, tu vas me hurler dessus, que tu t'en fiches car je serais mort. Mais en la mémoire de ta mère s'il te plaît épouse-la. Je ne te demande pas de l'aimer, je te demande simplement de prendre soin d'elle, de la protéger. De toute façon, elle aussi n'aura pas le choix. Son père et moi on s'est mis d'accord. À croire qu'on avait prévu tout ça... Tu as un bon fond et je sais que pour te faire pardonner de ne pas m'avoir écouté avant, tu feras ce que je te demande. Simplement ne la fait pas trop souffrir. Je sais que tu es un handicapé avec les femmes mais celle-là essaye de la garder s'il te plaît.
Je t'aime. »

Tu es bouleversé par cette lettre, tu ne sais pas quoi en penser. Te voilà propriétaire du garage, patron d'un business et fiancé. Qu'allais-tu faire ? Tu ne sais pas si tu pourras accepter d'être enchaîné à une femme. Tout ça te dépasser puis tu regardes l'avocate qui se tenait devant toi. Elle avait un sourire en coin, tu fronces des sourcils. « Je suis la fiancée. » Tu ne comprenais pas comme si ton cerveau ne voulait pas l'imprimer. « Je suis désolée pour la fille que tu as laissée en Angleterre, je suis sûr qu'elle s'en remettra. Mais voilà, je suis cette fille-là. La fille du meurtrier de ta mère et toi, tu es le fils du meurtrier de mon père. Je savais tout, c'est pourquoi je suis avocate. Cela ne m'enchante pas car je ne voulais pas être avec un ex-taulard, y a mieux comme prétendant. » Tu hausses un sourcil et tu la regardes de haut en bas. « Au moins, elle n'était pas plate comme une planche, je vois que nos parents ne nous facilitent pas la tâche. Je ne compte pas fermer le business ni le garage, et même si je suis ton fiancé, cela sera juste officiel. Je vois que tu es assez grande pour t'occuper de tes fesses. » Tu te lèves pour mettre fin à la conversation sauf qu'elle te devance le pas et se met en face de toi. « Je te propose quelque chose, on est fiancé et en relation libre. Je m'en fous que tu baises tout ce que tu trouves, tu t'en fous que je fasse de même. On s'occupe de la gérance du garage et du business. Je suis avocate que pour les beaux yeux de mon père, maintenant qu'il est mort, je compte bien démissionner et avoir quelqu'un qui est fort en droit cela peut toujours servir. Puis y aussi autre chose. » Tu souffles, car tu n'aimes pas ce vœu ridicule, ce vœu qui t’enchaîne à elle. Mais bon, elle semble sur la même longueur d'onde que toi. « Quoi d'autre ? » Ses yeux se baissent, elle semble gênée, elle perd son assurance. « Ils nous ont pris un appartement pour deux. » Elle le dit doucement et te regarde droit dans les yeux. « Pardon ? » Tu hausses le ton assez fort. « En haut du garage, je ne te demanderai pas de faire à manger seulement de ne pas ramener tes conquêtes las-bas. » Tu croises les bras. « Et le ménage, je ne compte pas bouger mes fesses pour toi mais je veux bien accéder à la dernière requête. Seulement, je te demande de rester loin de moi. C'est tout ? . » Puis elle sert les poings. Elle semble déterminée. « Tu ne me touches pas. » Et là, tu ne peux t'empêcher de rire, un rire franc. Cela faisait tellement longtemps que tu n'avais pas ri comme ça. Tu la pousses doucement contre le mur et tu prends son menton entre ses mains, coinçant son buste contre le sien sans qu'elle n'ait pas le temps de bouger. « Écoute, j'ai perdu ma meilleure amie à cause de la bêtise de nos pères, je ne compte pas me priver de ce qui est à moi. Tu es ma fiancée, je te touche que cela te plaise ou pas, si tu n'es pas contente, tu n'as qu'à te casser. » Tu vins sceller ses paroles en l'embrassant sauvagement. Tu sais très bien qu'elle ne remplacerait pas celle qui occupe tes pensées pour l'instant. Mais elle fera l'affaire pour que tu oublies tout ce que tu viens de traverser. Entre mensonges, promesses et impuissance, tu commences déjà à profiter de ce que son corps peut t'offrir. Sans rechignements, elle se laissa séduire par toi. Une grande gueule, c'est tout ce qu'elle avait. Pendant plus d'un an, tu vivais à ses côtés. Ce n'était pas toujours tout rose. Tu finis par oublier l'Angleterre, tu finis par oublier ton passé et tu construis ton futur avec elle. Tu la trompes, tu te sers d'elle, tu continues à être le plus insupportable possible. Pourtant, elle ne fuit pas, elle t'affronte, elle se dispute avec toi. Puis cela finit toujours sous la couette quand tu ne sais pas quoi répondre à ses questions. Tu ne peux pas dire que tu l'aimes, tu ne peux pas dire que tu tiens à elle. Simplement, elle fait partie de ta vie. Deux personnalités différentes, mais ton côté dominant l'a fait toujours soumettre à toi. Même si au fond, tu ne voulais pas qu'elle te quitte, qu'elle te fuit. Tu l'as laissé entré dans ta vie et jamais de mariage prévu à l'horizon. Vous respectez simplement un dernier souhait de vos paternels. Votre business illégal fleurit et le garage s'est agrandi. Au début dans la banlieue, mais depuis quelques mois, vous vivez à Paris. Vous êtes au quartier du moulin rouge. Votre garage s'est délocalisé après un grand succès. Vous avez racheté un ancien garage, vous vivez toujours ensemble. Tu ne pensais pas que le passé referait surface un jour ici...
   
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 19/03/2017 Conversations : 124 Ϟ âge : 24
Ϟ ma team a gagné : 5
MES LIENS



#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test
Re: yoshi powell ϟ come back (terminé) ϟ 27.03.17 17:55

Bienvenue par ici p'tit chat coeur
Bon courage pour ta fiche pom pom

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi

A paris depuis : 19/03/2017 Conversations : 68 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 0
MES LIENS



#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi
Re: yoshi powell ϟ come back (terminé) ϟ 27.03.17 18:00

Bienvenue à toi coeur
Courage pour le reste de ta fiche **

- - -

be your own kind of beautiful
she's hurt, mentally and emotionally. but everyday she walks with a smile, 'cause that's just who she is: the girl who never stopped smiling.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 102 Ϟ âge : 26
Ϟ ma team a gagné : 0
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: yoshi powell ϟ come back (terminé) ϟ 27.03.17 19:30

merci yay tango inlove

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 19/03/2017 Conversations : 147 Ϟ âge : 24
Ϟ ma team a gagné : 105
MES LIENS



#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test
Re: yoshi powell ϟ come back (terminé) ϟ 27.03.17 19:43


yeah ! tout est bon !
Je sens que ça va être explosif entre nos petits mouhaha

Tout est donc nickel pour moi ! Te voilà validé(e) ! Bienvenue à saint denis, je suis certain qu'ils sont heureux de te compter parmi eux. Tu peux désormais faire ta petite vie et au cas où, voici quelques liens utiles :

ϟ lire les annexes, dans le cas où tu n'aurais pas tout lu.
ϟ te rendre dans le sujet des équipes et découvrir dans laquelle tu vas être.
ϟ poster ta fiche de liens, histoire de te faire quelques potes.
ϟ poster ta fiche d'activité rp, qu'on puisse comptabiliser tes points plus facilement.
ϟ ouvrir ta boîte au lettres pour recevoir les lettres de Nightmare.
ϟ t'abonner au fil d'actualités, pour être au courant de toutes les nouveautés.
ϟ et enfin : éclate-toi à fond ! et n'hésite pas à contacter le staff si tu as besoin de quelque chose !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» GayZor support'sitoire // Come back
» 2010 Michael J.Fox Back to the Future spécial 25 ans !
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]
» Chicago Bulls ... are back to business
» *Back to the ruins par tifil

yoshi powell ϟ come back (terminé)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
I DARE YOU ::  :: story of my life :: présentations validées