Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Thomas Cooper
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 27/03/2017 P'tits mots : 185 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 20



Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ 27.03.17 19:32


Thomas Cooper
avant qu'tout soit foutu et qu'on s'dise "Oh merde"
Nom de famille : Cooper Prénom(s) Thomas âge: 25 date et lieu de naissance : 3 février 1992 à Londres nationalité :  Anglaise origines : Anglaises  et polonaises  statut civile : Célibataire orientation sexuelle : hétérosexuel arrivée à paris il y a quelques jours. études et ou emploi : études de philosophie et littérature. groupe désiré : Montmartre.
minimum dix infos sur ton personnage + colérique  + impulsif + Il a sauté une classe étant jeune, on le pensait surdoué + Toujours à la recherche de la limite des gens + fasciné par la psychologie humaine + asthmatique  + pas ou peu confiance en lui + Il a du mal à garder le contact visuel quand il est mal à l'aise + Il ne jure que par l'amitié, la seule famille dont il se sent proche est son demi-frère Gabriel + Mieux vaut faire ce qu'il dit, pas ce qu'il fait + Il a le vertige + sa vie est un désastre amoureux + Il ne supporte pas l'injustice + Il juge les gens en fonction de leur ouverture d'esprit + Il est accro à la lecture, le cinéma, la littérature, bref, l'art sous de nombreuses formes + Il se déplace toujours à vélo  + Il a un grand sens de l'humour + Il a tendance à déprimer facilement, dès que quelque chose ne va pas comme il veut, il panique vite. + Mélancolique + Quand il stresse il enchaîne les clopes. +
pseudo/prénom : Ion² âge : 26 comment t'as atterris ici : CIO, toussa toussa. scénario ou inventé : Inventé  multicompte : Ouiii Cole M. Lewis et Nicolaï J. Vahary, les bg  pervers  un petit mot d'amour ? c'est quoi l'amour?  mouhaha  

Ken samaras (nekfeu) ϟ thomas cooper

Code:
<em>Ken samaras (nekfeu)</em> <st>ϟ</st> thomas cooper
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Thomas Cooper
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 27/03/2017 P'tits mots : 185 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 20



Voir le profil de l'utilisateur
Re: Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ 27.03.17 19:33


Jolie petite histoire
Et j'suis pas né pour faire briller la cuvette des chiotes.
Je suis devenu celui dont aurait rêvé celui que je rêvais d'être. Tu me suis ? Je ne veux pas me réveiller × Je m’appelle Thomas. J’ai vingt-trois ans. Je n’aime pas raconter ma vie, mais pour la résumer brièvement, j’ai grandi en Angleterre, dans une banlieue à l’ouest de Londres plus précisément. Dans un appartement modeste, avec comme seul repère une mère incapable et un père inconnu au bataillon. Enfant unique, je suis né au beau milieu de l’hiver et j’ai quitté l’hôpital seul, avec ma mère. Au jour aujourd’hui, je ne suis pas certain qu’elle-même sache qui est réellement mon père. Je ne crois pas qu’elle s’en soit seulement souciée. Elle m’a toujours assurée qu’il n’avait jamais voulu me connaitre et qu’il était partit, sans donner de nouvelles. Depuis elle a enchaîné les conquêtes en prenant visiblement soin de ne plus oublier le préservatif. Autant vous dire que je suis un accident ! C’est pour vous donner une idée du genre de maman qu’elle peut être. Je ne raconte pas qu’elle m’a mal élevé, ou qu’elle a été une mauvaise mère, loin de là. Elle a un travail remarquable, elle ramenait suffisamment d’argent à la maison pour qu’on vive aisément tous les deux. Elle a fait tout ce qu’elle pouvait, malheureusement, elle ne semblait pas pouvoir grand-chose, pas pour moi du moins.

Je ne lui reproche pas de m’avoir élevé comme elle l’a fait, de m’avoir oublié quelque peu certes quand j’ai été en âge de me débrouiller seul, ni même de ne jamais m’avoir aidé à faire mes devoirs ou appris à faire mes lacets. Je ne lui tiens pas rigueur d’avoir été absente, préoccupée, désordonnée, laxiste… Simplement à ce jour, j’ai le sentiment d’en avoir terminé avec elle. J’en ai assez vu, assez entendu. Pendant vingt trois ans j’ai eu l’impression de m’élever tout seul.

J’ai donc voulu retrouver mon père. Inconsciemment, je l’avais toujours idéalisé. Je ne l’avais jamais vu, et jusqu’à il y a quelques jours, suite à quelques recherche, je ne connaissais même pas son nom. Maman m’avait toujours dit que c’était un pauvre type marié qui ne méritait même pas qu’on parle de lui. J’avais toujours eu espoir qu’il soit papa, marié, avec une belle famille et de beaux enfants, vivant une vie paisible et qu’un jour peut-être il m’accueillerait chez lui. Une belle utopie bien sûr, j’ai vite déchanté au fil des années en comprenant, avec le temps que je n’aurais jamais aucune nouvelle de mon père si je n’allais pas le chercher moi-même.  

Voilà ce qui m’avait conduit à venir m’installer au cœur de la ville. Suite à quelque recherches où mon paternel était censé vivre à présent, j’avais compris qu’il n’avait jamais été très loin. Je n’avais que peu d’information sur lui. Son nom, Tomaszewski, celui de sa femme et de son fils, un certain Gabriel. Je savais également qu’il était un homme d’affaire, certainement haut placé et avec une grosse fortune. Ces informations m’avaient été données par une vielle amie à ma mère, à qui elle ne parlait plus. Je m’étais débrouillé pour trouver ses coordonnées, la rencontrer. Elle m’avait donné le peu d’information qu’elle avait, et je savais bien que ce n’était pas suffisant. Il allait falloir que je fasse des recherche approfondis, j’étais là pour ça. L’avantage, je connaissais Londres comme ma poche. J’avais passé ma jeunesse à y trainer. Je l’avais visité de long en large en en travers et elle n’avait plus de secrets pour moi.

Je m’étais donc installé en ville à la rentrée scolaire pour m’inscrire à l’université en Sciences Sociales. Ça n’était pas un grand dépaysement car je n’avais jamais habité très loin, j’avais des amis d’avances qui fréquentais également l’université de Brunel. Pas de gros changements en perspective, si ce n’était peut-être d’envisager un avenir plus sympathique. La littérature était une passion pour moi. Dès que j’ai su lire, les livres sont devenus pour moi un refuge. J’ai certainement passé plus de temps dans ma vie à lire et à écrire qu’à faire quoi que ce soit d’autre, à part dormir et écouter de la musique. Je me suis mis à écrire, avec le temps, rien de sérieux, mais ça me plait. Je suis encore loin de savoir quelle profession m’attend plus tard. Le métier de journaliste m’intéresse, mais le journalisme est un monde pourri et qui va à l’encontre de ma façon de concevoir le monde alors je réfléchis et me cultive, en attendant que la réponse arrive, comme une évidence. Mes temps libres; des heures à bouquiner, à traîner avec des amis, marcher, errer des heures dans les rues, rester planter devant mon ordi ou bien faire la fête… Aujourd’hui, je suis un jeune comme les autres, un peu révolté, un peu torturé, sans aucune confiance en moi, mais sain d’esprit et lucide. En quête de vérité, de réponses. Retrouver mon père m’obnubilait et guidait mes pas. Je pensais avoir besoin de m’identifier à une autre personne que ma mère pour expliquer qui je suis.C'est après de nombreux moi que la situation c'est dénouée par hasard. Je suis tombée à la FAC sur un type répondant au nom de Gabriel, il s'avéra qu'il était mon demi-frère et grâce à lui j'ai pu retrouver les traces de mon paternel. A vrai dire, je me suis arrêté là. Rencontrer Gabriel fut pour moi une expérience suffisamment riche en émotion pour comprendre que le moment n'était pas encore venu pour moi de rencontrer cet homme. Plus le temps passait, plus l'idée d'avoir enfin ce type devant moi devenait stressante. De plus dans l'année qui s'est écoulée, j'ai vécu une déception dure à digérer, j'ai toujours été dingue amoureux de ma meilleure amie, malheureusement cette dernière m'a laissé comprendre l'année dernière qu'elle ne partageait pas pour moi les mêmes sentiments. J'ai eu du mal à me remettre de cette nouvelle déception amoureuse. Le besoin de revoir mon père c'est transformé en un drôle de sentiment d'amertume, je suis mors de trouille à chaque fois que j'y pense. L'année dernière j'étais presque parvenu à arrêter de fumer, puis je m'y étais remis de plus belle. Sans les cours de la fac pour me distraire, cet été devenait long et déprimant. Je regardai passer les jours, attendant désespérément que quelque chose se passe. Je n'ai pas vu mes potes pendant des mois. Puis les jours on passé et petit à petit j'ai repris du poil de la bête. Dans la foulé, Gabriel m'annonça qu'il prévoyait d'aller vivre à Paris avec sa femme. L'idée m'avait bouleversé sur le coup, mais  avec du recul j'y avais vu une belle opportunité de voyager pour aller lui rendre visite. Chose que je fis dès qu'il fut bien installé. Je passais quelques semaines mémorables à Paris, je fis de belles rencontre, notamment une jeune fille avec qui j'avais un peu flirté, puis la vie m'avait ramené à la réalité. J'étais rentré à Londres, la mort dans l'âme. Avec une envie grandissante de quitter se pays, de partir définitivement m'installer à Paris. Là-bas au moins j'avais un pied à terre, et rien ne m'empêchait de reprendre mes études en France. La barrière de la langue ne serait pas un problème je m'adaptais rapidement à ce genre de choses et mon dernier séjour m'avais déjà apporté de bonnes base. Je quittai donc Londres en plein milieu d'année scolaire, espérant que le changement ne serait pas trop compliqué, et je m'affairai à trouver un petit boulot, un appartement, prêt à vivre cette nouvelle aventure. Je ne savais pas combien de temps je resterai. Un allé sans retour, je me laissai un an pour refaire le point sur ma vie et prendre une décision. Je m'étais inscrit à l'université la Sorbonne pour reprendre le même cursus que celui que je suivais en Angleterre, je ramai parfois un peu avec la barrière de la langue, mais je progressais très rapidement.

MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi
Charlotte L. De Lacroix
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi

avatar
Arrivée : 19/03/2017 P'tits mots : 74 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 25



Voir le profil de l'utilisateur
Re: Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ 27.03.17 19:38

coeur groupie brille inlove

- - -

be your own kind of beautiful
she's hurt, mentally and emotionally. but everyday she walks with a smile, 'cause that's just who she is: the girl who never stopped smiling.

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test
Leilani Tomaszewski
#PANDAQUEEN Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 19/03/2017 P'tits mots : 182 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 130



Voir le profil de l'utilisateur
Re: Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ 27.03.17 20:20

Bienvenue petit chaaaat coeur

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


Re: Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ 27.03.17 21:05

bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche brille devil

Revenir en haut Aller en bas
#LIONKING Ϟ Trop féroce pour toi
Gabriel Z. Tomaszewski
#LIONKING Ϟ Trop féroce pour toi

avatar
Arrivée : 14/03/2017 P'tits mots : 517 Ϟ âge : 27
Ϟ ma team a gagné : 85



Voir le profil de l'utilisateur
Re: Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ 28.03.17 18:01

Tu m'excuse frère, j'te remets pas la fiche pcq ça fait trois fois et tu connais la baraque (pis j'suis sur mon tel mdrrr)
Tout est parfait, je te valide coeur

- - -


I wish I dreamt in the shape of your mouth but it’s your thread count I really care about. Stay up ‘til the lights go out. You take the full, full truth, then you pour some out. We’re the things that love destroyed. You, me, us, them, we’re just resurrection men. Us, we were only there, to make you live again. Us, we were pity sex, nothing more and nothing less.

Revenir en haut Aller en bas
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Thomas Cooper
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

avatar
Arrivée : 27/03/2017 P'tits mots : 185 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 20



Voir le profil de l'utilisateur
Re: Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ 28.03.17 22:15

merci pour cette validation freestyle, je t'aime mon frère sisisi coeur

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Re: Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé) ϟ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Presentation des Capitaines Sean O Lowcoast et Thomas Cooper
» Cooper - Une fois, j'ai entendu dans un film "Seul l'Amour transcende le temps et l'espace !" Mais je ne crois que ce que je vois !
» Syl-Iriah de Raging Heroes peinte par Thomas David
» Thomas aka Slyph aka Guy Stammons Hayne aka ...
» [FIG] - Syl-Iriah de Raging Heroes peinte par Thomas David

Thomas Cooper ϟ la vie c'est pas un film (terminé)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
I DARE YOU :: ohana veut dire famille :: story of my life :: présentations validées