hey toi ! la deuxième mise à jour a eut lieux
viens vite découvrir, les nouveautés !
eh eh on rend hommage à charlot
viens vite participer à la soirée
Est ce que t'as voté pour tes préférés ?
sinon dépêche toi, on attend tes choix !

I hope it's cookies - Haley&Cole
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 301 Ϟ âge : 27
Ϟ ma team a gagné : 260
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: I hope it's cookies - Haley&Cole ϟ 24.05.17 16:59


I hope it's cookies
Haley & Cole
 

L'assurance et la sincérité avec la quelle me répond Haley me prend de cours, me laissant sans mots une minute. Je pose sur elle un regard presque fasciné devant autant de spontanéité et si peu de malaise. Je reste là un instant, comme un con à lui sourire bêtement alors qu'elle me lance sans aucune gène qu'elle adore se dandiner à poil au rythme de la musique. Je lui répond alors sur un ton faussement contrarié « comment tu veux que je me concentre si tu balances des trucs comme ça... » et le regard plein de sous entendus j'ajoute. « Je prend note tout de même. » Un moment mes yeux la dévore, et à partir de là, je devins un peu distrait, je jeu ayant soudain perdu de son intérêt.

Je demande alors si le cul sec est de mise si on a souvent pratiqué ce qu'annonce la phrase. La réponse de Haley me convainc donc de boire le reste de mon verre d'une traite.  Elle s'en tire bien cette fois et ne prend aucune gorgée. Je lui lance un petit regard noir pour plaisanter et je me ressers un verre en vitesse.

La nouvelle phrase lancée, je m'apprête à protester contre la nouvelle règle que je viens de mettre en place. Haley trouve ses phrases un peu Olé olé, j'éclate de rire, c'est loin d'être faux, elle les enchaînent... « et moi... quel con je suis! » Je ris alors et porte mon verre à mes lèvres une nouvelle fois, et le vide encore. Je soupire et prend un instant pour me remettre de cette trop grande quantité d'alcool ingéré en trop peu de temps. Cette idée était complètement débile! « bon à ce rythme là dans quatre où cinq tour je fais un coma éthylique. » J'attrape alors le téléphone et l'amène vers moi puis je tend le bras et délicatement j'attrape le joint entre les doigts de mon amie avant de le porter à mes lèvres, je tire dessus quelques longues taffes, nous laissant dans un danse nuage de fumée que je dissipe d'un geste mécanique de la main. Je lis alors à voix haute Je n'ai jamais insulté la police. Décidément d'un côté nous avons le registre intime, et de l'autre celui des effractions en tout genre. Je me racle bruyamment la gorge « Ce jeu se fou de ma gueule. » En relevant les yeux vers Haley, je me rend compte que les deux verres que j'ai bu à toute vitesses commencent déjà à me monter à la tête. Mais ce qui me frappe encore plus, c'est elle, dans sa petite robe, assise en face de moi, qui se prête à ce jeu complètement débile, qui s'amuse de me voir enchaîner les verres. Les autres femmes m'aurait jeté un regard désapprobateur au moins, elles m'auraient sans doute traité de gamin. Mais Haley riait avec moi... Cette fois je ne bois qu'une gorgée, j'ai oublié le jeu, je me souviens à peine de la phrase,  mon esprit désinhibé par l'alcool ne vois plus qu'elle. Je laisse échapper un léger rire, me moquant un peu de mon manque de concentration.  Mais alors que mes yeux détaillent chacun de ses traits je me surprend avec une envie folle de lui sauter dessus et de posséder ses lèvres entre les miennes. Le souvenir de cette sensation me reviens au galop et je pousse un petit soupir, presque peu fier de moi. « J'crois que j'ai plus envie de jouer » Je bascule alors sur les genoux et m'avance de quelques centimètres, jusqu'à elle. Je pose le joint dans le cendrier un peu plus loin. Je repose mon regard sur elle et sans crier gare je prend doucement son visage entre mes mains, comme si je tenais la chose la plus précieuse qui soit. Je l'embrasse. d'abord d'un timide baisé je viens effleurer ses lèvres, mais quand leurs douceur me parviennent, c'est avec passion que je reviens les chercher. La respiration saccadée par une surplus d'émotions en tout genre qui m'assaillent, j'essai de garder mon sang froid. Je recule un peu et souris faiblement, un peu dépassé par les éventements.



- - -


there's no words, it's just her Body against mine, makeup on my shirt, lipstick on my neck, whiskey on my breath


Takin' pictures in the moment so we don't forget

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 50 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 50
MES LIENS



#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi
Re: I hope it's cookies - Haley&Cole ϟ 24.05.17 21:47


I hope it's cookies
Cole & Haley
 

« Eh ! T’as qu’à apprendre le self contrôle ! » Je rétorque, amusée. Je n’y peux rien si les mots m’échappent naturellement, s’ils glissent entre mes lèvres sans que je puisse faire quoique ce soit pour les en empêcher. Je ne sais pas faire semblant, ne pas dire les choses et avec Cole, j’ai encore moins de filtre qu’à mon habitude. Il arrive parfois que je sois un peu plus modérée, surtout lorsque je bosse ou lorsque je rencontre de nouvelles personnes qui pourraient être choquées de mon attitude, mais je n’ai pas cette gène envers Cole. Je n’ai pas ce malaise en moi, cette impression que je dois être une autre personne pour lui plaire ; je n’ai pas besoin d’être différente parce que je sais très bien qu’il apprécie celle que je suis. Il apprécie Haley Nielsen dans sa globalité et merde, ça fait un bien fou d’être aussi bien accepté ! Parce que moi c’est ce que je fais tout le temps : j’accepte les gens tels qu’ils sont sans avoir la moindre envie de changer deux ou trois choses chez eux.

Je le vois boire son verre cul sec et ça m’amuse parce que je sais bien qu’il ne tiendra pas très longtemps comme ça. Je n’ai pas encore eu à le faire et j’espère que ça n’arrivera pas de si tôt parce que je pense que je tiens bien moins l’alcool que lui, même si je résiste mieux que la plupart des autres jeunes femmes de mon âge. Mais ce qui m’emmerde c’est que je tombe sur toutes les phrases sexuelles ! Comme si c’était noté sur mon front que j’avais fait des folies toute ma vie. Non mais n’importe quoi. Ce jeu me harcèle complètement. Mine de rien, je me dois de prendre mon verre et boire parce que ouais, ça m’est arrivé. Je bois même plusieurs gorgées, mais je ne vide pas tout le liquide parce que ça ne s’est pas produit autant que ça. « Faudrait quand même éviter le coma ! Tu m’vois dire aux pompiers qu’on faisait un jeu d’alcool et qu’on a inventé nos propres règles d’alcooliques ? » Je ris comme une idiote et tire sur le joint avant qu’il ne le reprenne. J’imagine bien la gueule des pompiers tiens…

Une autre phrase est prononcée et je fronce les sourcils. Jamais insulté les flics moi. Ou je ne m’en souviens pas… Non je le saurais si je l’avais fait ! Merde j’ai un doute… C’est peut-être arrivé une fois… Ici, mais je l’ai dit dans une autre langue. Ouais possible ! J’arrive à me mettre le doute donc je ne sais pas trop si je dois boire ou pas. « Ma mémoire déteste ce jeu. » Parce que ça créé trop de confusions. Je ne suis plus certaine de rien. Et avec l’alcool, c’est vraiment pire que tout. Et j’en suis tellement perdue dans mes réflexions que je ne remarque pas de suite le silence, ni le fait que Cole me fixe. Je ne le perçois que peu après, lorsque je l’entends rire. Je le regarde sans vraiment comprendre et me dit que j’ai loupé une connerie – ce qui ne m’étonnerait pas -, mais non. À la place, il me dit qu’il n’a plus envie de joué. J’affiche alors une petite moue et penche un peu la tête au moment où il se rapproche de moi et… je sens l’air qui se charge d’électricité. Nos regards s’accrochent, mon visage se retrouve prit en coupe entre ses mains et je lui souris. Un sourire qui se retrouve bien vite effacé par ses lèvres qui se posent sur les miennes. Je soupire. Baiser délicat qui se transforme en baiser passionné. Je lui rends ce baiser, laissant mes lèvres danser avec les siennes. Ce contact m’avait manqué.

Cole se recule un peu et moi je reste là quelques secondes, à le regarder. Je me mords la lèvre et esquisse un sourire en coin. « On peut toujours… s’amuser autrement… » Un rire m’échappe et je comble l’espace entre nous, venant me mettre sur les genoux, face à lui. Mes mains se nouent dans sa nuque, ma poitrine se colle à son torse et mes lèvres viennent retrouver les siennes, avides et gourmandes.

- - -

life is full of colors
don't think. thinking is the enemy of creativity. it's self-conscious, and anything self-conscious is lousy. you can't try to do things. you simply must to do things.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 301 Ϟ âge : 27
Ϟ ma team a gagné : 260
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: I hope it's cookies - Haley&Cole ϟ 24.05.17 23:37


I hope it's cookies
Haley & Cole
 

Je conclu par un faible « Le self contrôle ouais... » tout en haussant les sourcils, comme si je n'avais pas la moindre idée de ce que ça pouvait signifier. Plus facile à dire qu'à faire, mais la preuve, je ne lui ai pas encore sauté dessus, je me débrouille plutôt bien. Malgré ce qu'elle pouvait dire, elle avait sûrement fini par remarquer que je devais être le type avec le moins de self contrôle sur cette planète.

Haley bois quelques gorgées de son verre, je pose à nouveau sur elle un regard faussement plein de surprise. Rien ne m'étonne vraiment venant d'elle, mais apprendre toutes ses petites choses à son sujet m'amuse bien quand même. Elle n'a pas l'air très emballée par l'idée de devoir appeler les secours si je fais un coma tout de même. Je peux comprendre, j'aurais été bien emmerdé aussi de devoir la traîner jusqu'à l'hosto ou de voir débarquer les pompiers, et leur expliquer, pour l'alcool, la drogue...« Oh ils ont dû en voir d'autres les pompiers! » mais imaginer leurs têtes devant la scène reste tout de même plutôt hilarant.

« Pas se souvenir si t'as insulté des flics faut le faire quand même, je dis que ça mérite un gorgée! » Je lui adresse un clin d’œil amusé. Au rythme ou se vidaient nos verres, il était très probable que sa mémoire n'aille pas en s'améliorant. Il était possible qu'on en oublie des moments, à moins que l'on arrête de boire maintenant et c'est ce qui se passe au moment où je me perd dans la contemplation de la jeune femme. Quelques secondes plus tard je suis devant elle et je lui vole ce baiser qui commençait vraiment à me démanger. J'ai l'impression qu'Haley accepte plutôt bien ce changement de situation quand je vois le sourire qui se dessine sur ses lèvres avant que je ne m'empare d'elles. J'ai l'impression qu'une éternité c'était écoulée depuis notre dernier baiser échangé. La jeune femme me suggère alors qu'on peut s'amuser autrement. « J'en doute pas... » Un nouveau sourire se dessine sur mon visage pour approuver le commentaire plein de sous entendus.

Haley se rapproche alors un peu plus. Ses mains viennent se joindre dans ma nuque et je sens alors la proximité de tout son corps contre le mien. Je frémis. Ses lèvres viennent à leur tour chercher les miennes, je les accueille avec avidité, me perdant dans ce baiser comme s'il était le premier et le dernier que nous n'échangerions jamais. J'ai l'impression que le temps ralenti. Je viens entourer mes bras autour de sa taille, réduisant encore plus l'espace entre nous. Ce baiser est différent de ceux que l'on a pu échanger. J'ai du mal à réaliser ce qui a pu changer, si ce n'est moi qui me met un peu moins la pression. Contre ses lèvres, les miennes esquissent un sourire et entre deux baisers, une de mes mains viens à nouveau se poser sur son visage, mes yeux doivent briller de toute l'envie qu'il en découle.. mon pouce vient effleurer ses lèvres, caresse doucement sa joue avant que ma main ne revienne se perdre dans son cou, le long de sa clavicule. J'écarte doucement les quelques cheveux qui tombent le long de son visage si parfait. Je m’apprête à dire quelque chose, mes les mots me manquent, alors je reviens presser mes lèvres sur sa bouche, je mords doucement sa lèvres inférieure, un bref instant, ma langue vient titiller la sienne. J'ai du mal à contenir les millions de sensations qui se manifeste un peu partout dans mon corps et ma tête. Entre mon cœur qui bat la chamade, mon estomac noué par le stress, mes mains tremblantes, je me sens presque ridicule. Et je réalise alors que si ça n'avait pas été Haley en face de moi, cette personne bien particulière, jamais je ne me serai laissé aller à ces sentiments. Et bien qu'au fond de moi je sente encore mon cerveau et mon cœur se faire la guerre, j'avais l'impression que le cerveau commençait enfin à baisser les bras.



- - -


there's no words, it's just her Body against mine, makeup on my shirt, lipstick on my neck, whiskey on my breath


Takin' pictures in the moment so we don't forget

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 50 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 50
MES LIENS



#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi
Re: I hope it's cookies - Haley&Cole ϟ 03.06.17 21:04


I hope it's cookies
Cole & Haley
 

« Eh j’y peux rien ! Parfois je doute… » Je ris un petit peu de moi-même et de mon incapacité à me souvenir de toutes les conneries que j’ai bien pu faire dans ma vie. Il faut dire qu’elles sont nombreuses et… j’ai eu honte parfois. Elles ne sont pas toutes cool et j’ai sans doute dépassé les bornes avec quelques personnes de mon entourage, mais je me disais à l’époque qu’elles étaient justifiées. Beaucoup d’adolescents font des conneries et je n’ai pas pu échapper à la règle, même si ma mère aurait adoré que je sois une gamine parfaitement sage et obéissante ; le genre de fille qui n’aurait jamais foutu le feu aux vêtements de sa cousine par pur esprit de vengeance. Il faudra sans doute que je dise à Cole à l’occasion de ne jamais essayer de me rendre jalouse parce que la fille qui n’aura rien demandé risque vraiment de faire une dépression qui durera au minimum dix ans. Je peux être un monstre parfois.

Mais le monstre n’est pas là ce soir. Non là je suis simplement la jeune femme qui est raide dingue de son colocataire et qui ne s’en cache plus. Je profite de chaque moment et savoure chaque baiser que Cole m’offre. Je sais qu’il baisse la garde et après ce que nous avons partagé, je me doute que ce n’est pas une mince affaire et je m’en sens vraiment honorée. S’il le fait, c’est qu’il estime que j’en vaux vraiment la peine et putain, c’est plus beau que mille déclarations à l’eau de rose. Je n’ai pas besoin de romantisme à tout va… Cela me suffit amplement ; savoir qu’il abandonne la lutte parce qu’il a envie d’être avec moi et de s’ouvrir à notre possible relation.

Je suggère alors qu’on s’amuse autrement puisque nous avons abandonné le jeu à boire – ou le jeu qui prétexte à boire – bien rapidement. On se retrouve, à la place, l’un en face de l’autre, nos lèvres scellées, nos corps collés. Je me sens bien là, dans ses bras. J’ai comme la sensation que c’est ma place, que c’est l’endroit où je dois être. Je ne me vois pas dans les bras d’un autre homme, ça ne sonnerait pas juste et je n’aurais pas cette sensation de bien-être, de totale confiance. Je pourrais fermer les yeux là, lui dire de faire tout ce qu’il veut, je n’aurai pas la moindre crainte en moi. On ne ressent pas cela avec tout le monde. Et mes yeux, je les ferme au moment où sa main entre en contact avec ma joue, je frissonne, profite de l’instant. Je les rouvre seulement parce que je ne résiste pas à l’envie de le regarder, d’admirer ses traits et de lire dans ses yeux cette même passion, cette même envie qui m’anime. Ses lèvres retrouvent les miennes, voraces. Ses dents mordillent, je lâche un soupire. Et nos lèvres se rencontrent à nouveau, nos langues se cherchent et se trouvent, entament une danse qu’elles seules maîtrisent parfaitement.

Je m’accroche un peu plus fermement à sa nuque jusqu’à ce que je me recule de seulement quelques centimètres. Juste assez pour que mes mains descendent et agrippent son t-shirt que je relève, que je passe par-dessus sa tête et que j’envoie valser plus loin. Aucune importance. Je veux juste le toucher. Caresser sa peau. Et je ne m’en prive pas. Mes mains s’y attardent, mes doigts retracent les lignes de ses tatouages et ma bouche dépose des baisers dans le creux de son cou, puis sur le haut de son torse. Ils sont délicats, ils sont doux alors que je suis une tornade à l’intérieur.

- - -

life is full of colors
don't think. thinking is the enemy of creativity. it's self-conscious, and anything self-conscious is lousy. you can't try to do things. you simply must to do things.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 301 Ϟ âge : 27
Ϟ ma team a gagné : 260
MES LIENS



#PANDAFAMILY Ϟ tu peux pas test
Re: I hope it's cookies - Haley&Cole ϟ 09.06.17 12:38


I hope it's cookies
Haley & Cole
 

J'avais complètement perdu la notion du temps et de l'espace, je ne savais plus exactement depuis combien de temps nous étions là, ni même tout ce qui avait pu se passer avant. Le self control hein... c'est quoi ça? Mes lèvres cherchent avidement celles d'Haley, comme si chacun des baisers que nous échangions étaient loin d'être suffisant, comme s'il y avait cette urgence de rattraper le temps perdu. Nos langues se taquinent, avidement. Je ne sais pas si c'est à cause des quelques verres de whisky ou si c'est simplement le délicieusement sensation de ce moment, mais je sens mon esprit baisser sa garde et peu à peu je m'abandonne dans cet instant. Entre deux baisers je laisse alors échapper un grognement de satisfaction

Je sens alors ses doigts agripper mon t-shirt, elle le fait passer par dessus ma tête, puis ses miens viennent retrouver mon torses et je frémis. La fraîcheur de ses doigts mêlée à la chaleur émanant du reste de son être provoque un contraste grisant. Je laisse échapper un soupir. Une de mes mains vient alors faire glisser les brettelles de sa robe, je penche la tête et doucement vient embrasser son épaule, fraîchement mise à nue, puis je descend le long de sa clavicule. J'avais cette étrange impression de redécouvrir quelque chose que je connaissais par cœur mais qui m'avait tellement manqué.

Ce n'était effectivement pas la première fois qu'on se retrouvait dans une situation similaire, mais depuis la conversation que nous venions d'avoir cela avait prit un tout autre enjeu.  A l'intérieur, je boue, un torrent d'émotions m'envahi et j'ai du mal à me concentrer sur ce bruit mental, flou, lointain. Je ne vois qu'Haley, ses yeux empli d'un désir grandissant, ses lèvres rosies par ces baisers avides, cette vision m'arrache un sourire, j'ai l'impression de voir la chose la plus belle qui soit, d'un mouvement vif je me retrouve alors debout et je tend une main à Haley pour l'aider à se relever, quand elle se retrouve debout devant moi, j'ai du mal à résister à l'envie de l'embrasser à nouveau et je plaque mes lèvres contre les siennes, ma main vient se perdre dans sa nuque, j'attrape ses cheveux comme si elle risquait de s'enfuir quelques part, j'en profite pour faire quelques pas en avant, en la poussant vers le couloir, je la plaque contre le mur sans vraiment de douceur, tout mon corps se presse contre le sien. Mon bassin appuie contre son bas ventre de façon explicite et elle doit y sentir mon excitation grandissante. Entre deux baisers je laisse alors échapper un grognement de satisfaction. « comme j'ai envie de toi... » s'en était presque de la torture.

Il n'est plus question de confiance, il n'est plus question de mon passé torturé ou de choix difficiles, il n'y a plus qu'elle, sa peau si douce, la chaleur émanant de chaque parcelle de son corps, tout mes tracas sembles loin derrière et semblent m'avoir accordé un instant de répit.


- - -


there's no words, it's just her Body against mine, makeup on my shirt, lipstick on my neck, whiskey on my breath


Takin' pictures in the moment so we don't forget

Revenir en haut Aller en bas
avatar

IDENTITÉ
#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi

A paris depuis : 27/03/2017 Conversations : 50 Ϟ âge : 25
Ϟ ma team a gagné : 50
MES LIENS



#LIONFAMILY Ϟ trop féroce pour toi
Re: I hope it's cookies - Haley&Cole ϟ 24.06.17 14:28


I hope it's cookies
Cole & Haley
 

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir attendu aussi longtemps ou d’avoir eu cette conversation, mais j’ai comme l’impression que nous sommes à présent dans une situation d’urgence absolue où nous devons faire les choses rapidement, avidement. Depuis l’autre nuit, je ne peux pas dire que je n’ai pas repensé à Cole, à son corps nu contre le mien, à ses baisers, ses lèvres sur ma peau… Ces pensées me rendaient folle, j’avais envie de lui, de faire renaitre ces sensations qui m’avaient envahies et qui avaient disparues le lendemain, comme si elles s’étaient dissipées dans le brouillard, me laissant complètement vide et froide. Et aujourd’hui je ressens encore plus ce besoin, cette envie d’être à lui, de lui appartenir, d’être officiellement la fille qui partage sa vie… Je ne veux pas d’un coup d’un soir, d’une aventure, d’un ami avec des bénéfices… Je le veux lui, c’est aussi simple que cela.

Nos lèvres se dévorent, je me nourris presque de son souffle, de ses grognements, de ses soupires qui accompagnent les miens. L’excitation que je ressens est intense, elle me tiraille, c’est de la torture, mais je profite de chaque moment, de chaque caresse, de chaque baiser. Ses mains font glisser les bretelles de ma robe qui commence à m’échapper. Elle est ample et ne tenait quasiment que grâce à ces bretelles. Je penche la tête sur le côté en sentant ses lèvres sur ma peau brûlante, je me mords la lèvre, je soupire, je ne suis plus que sensation.

Il se relève et m’aide, à peine sur mes pieds que je me retrouve déjà contre lui. Nos lèvres sont comme scellées, incapables de se séparer plus de quelques secondes. Je mords sa lèvre inférieure et souris en coin alors que je recule, guidée par Cole, dans le couloir. Je lui fais une confiance aveugle, je le suivrais même les yeux fermés. Mon dos heurte soudainement le mur et son corps se presse contre le mien. Je peux déjà sentir comme lui aussi a envie de moi et j’adore l’effet que je lui fais. C’est grisant. Cela me donne envie de plus, toujours plus. Ses mots me font l’effet d’une bombe et se répercutent dans mon bas ventre. Je me mords la lèvre et plante mon regard dans le sien alors que je laisse tomber ma robe à mes pieds, me dévoilant simplement en tanga devant lui. « Je suis à toi… » Murmuré-je contre sa bouche avant de l’embrasser langoureusement, me collant outrageusement contre lui, laissant mon bassin bouger contre le sien.

- - -

life is full of colors
don't think. thinking is the enemy of creativity. it's self-conscious, and anything self-conscious is lousy. you can't try to do things. you simply must to do things.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Construction d'une école au Burkina Faso
» Projet : Un avion école de voltige, l'extra 300 L
» Votre avis pour une moto école
» Le grenier de... l'école
» Forgotten hope 2.2 normandie

I hope it's cookies - Haley&Cole
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
I DARE YOU ::  :: Paris Est :: saint blaise